Histoire-géographie et EMC

Compte-rendu du Festival International de Géographie 2019 (spécial 30 ans)

02 / 04 / 2020 | Cavelier Antoine
Une édition avec pour thème "Migrations" et comme région invitée les Caraïbes

Depuis plusieurs années, la question des migrations et des migrants suscite une attention médiatique de premier plan. De nombreux géographes et scientifiques ont donc poursuivi et/ou intensifié leurs recherches sur ce sujet. En France, le laboratoire de recherche Migrinter est spécialisé dans l’étude des migrations internationales est un acteur majeur en France. Ce laboratoire de l’Université de Poitiers et du CNRS a été fondé en 1985 par Gildas Simon. Son actuel directeur Olivier Clochard est le directeur scientifique de l’édition 2019 du Festival International de Géographie ayant pour thème "Migrations".

En 2019, 258 millions de personnes sont des migrants internationaux (soit 3,4 % des habitants de la planète). Selon l’ONU, ce terme désigne des « personnes s’installant dans un pays autre que leur pays de résidence habituelle pour une période d’au moins douze mois ». Toutefois, pour Olivier Clochard (directeur scientifique du FIG 2019), "ce terme de migrant recouvre et occulte une diversité de situations".

Cet article revient sur certains moments importants de la 30e édition du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges qui s’est déroulé du 4 au 6 octobre 2019.

Plan :
Axes de recherches
Conférences
Arts et migrations
Propositions pédagogiques
Prix Vautrin-Lud-2019
Le festival en vidéo

Axes de recherches

Pour aborder le thème "Migrations", le FIG 2019 comporte 6 axes de recherches :
1/ Routes de la migration d’hier et d’aujourd’hui.
2/ Expériences et lieux de la migration.
3/ Migrations et mobilisations.
4/ Arts en migration et sur les migrations.
5/ Enseigner les migrations internationales.
6/ Les Caraïbes (région invitée).

Sur la page https://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/geographie/axes-scientifiques, Olivier Clochard, directeur scientifique du festival, présente chacun des 6 axes de recherche.

Cliquez-ici pour accéder aux publications d’Olivier Clochard.

Conférences

Une conférence "Les pays du Golfe au carrefour des migrations internationales" s’est déroulée avec Hadrien Dubucs, (maître de conférences, Sorbonne université), Delphine Pagès-El Karoui (géographe, INALCO Paris), Aurélie Varrel (chercheuse au CNRS, Centre Inde et Asie du Sud) et Philippe Venier (géographe, Migrinter). Cette conférence sur les Etats du Gulf Cooperation Council (Bahrein, Koweit, Oman, Qatar, Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis) comportait 3 parties :
I. Des pays d’immigrations massives.
- Plus d’1 habitant sur 2 est un migrant malgré des disparités (87,5 % au Qatar mais 33% en Arabie Saoudite).
- Des politiques pour favoriser les migrants venus d’Inde ou du Pakistan.
II. Des politique migratoires strictes et non d’intégration.
- Des abus : pratique de la kafala au Qatar.
- De privilégiés : cadres supérieurs dans la banque et la finance.
III. Figures d’immigrés : du guest worker à l’expatrié.
Terme de "binary state" :
- Des "Westerners" privilégiés.
- Des populations d’Asie du Sud et du Sud-Est exploitées, "familières mais invisibilisées".

IV. Espaces des migrations.
- Exemple d’Indiens du Kerala au Koweit : mobilités spatiales et amélioration des conditions de vie.
- Les conditions déplorables dans les camps de travailleurs.
- Spécificité des espaces des expatriés occidentaux.
Cliquez ci-dessous pour retrouver les publications des intervenants de la conférence :
Hadrien Dubucs, (maître de conférences, Sorbonne université)
Delphine Pagès-El Karoui (géographe, INALCO Paris)
Aurélie Varrel (chercheuse au CNRS, Centre Inde et Asie du Sud)
Philippe Venier, géographe, Migrinter

Les Caraïbes, tant que région invitée ont été mis à l’honneur notamment lors de deux conférences de Cédric Audebert (géographe, directeur de recherche CNRS, Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales, université des Antilles) :

  • "La diaspora haïtienne : une nouvelle géographie". La diaspora haïtienne est multipolaire (France, Etats-Unis) mais marquée par la construction de réseaux migratoires et d’un fort lien identitaire. La société haïtienne ne peut se comprendre sans sa diaspora et la richesse de ses expériences (financières, professionnelles, politiques).
  • "Migration, territoires diasporiques et créolisation dans les Caraïbes". Cédric Audebert explique que le processus de créolisation est contextuel. Il dépend de l’espace et de la société d’installation et de l’histoire migratoire des groupes concernés. En prenant l’exemple des Haïtiens à Miami, il montre que dans un contexte multiculturel, ils sont passés d’un accueil plutôt hostile (migrants noirs non anglophones) à une reconnaissance officielle de la langue créole en 2000. En outre, à travers l’exemple de Saint Martin néerlandais, Cédric Audebert analyse la "néocréolisation" comme le sentiment d’appartenance à une grande Caraïbe selon la "pluriculturalité" (échanges culturels entre groupes), la "transculturalité" (intégration d’éléments culturels entre groupes) et l’"interculturalité" (transferts culturels entre groupes).
    Cliquez ci-dessous pour accéder :
    - Aux principales publication de Cédric Audebert
    - Au plan de son ouvrage La diaspora haïtienne, Territoires migratoires et réseaux transnationaux, publié aux Presses Universitaires de Rennes en 2012.

Dans le café géographique, "Les Africains migrent d’abord en Afrique !", Catherine Fournet-Guérin (géographe, Sorbonne université) revient sur le discours migratoire en Afrique. Contrairement aux idées reçues, 70 % des migrations qui sont intra-africaines (par exemple : 1 million de Congolais sont réfugiés en Afrique du Sud). Les mouvements migratoires notamment via des réseaux de solidarité familiale permettent la constitution de métropoles cosmopolites (Lagos, Johannesburg). Certains pays d’Afrique sont le théâtre de poussées sporadiques de violences xénophobes (par exemple : Afrique du Sud).
Cliquez-ici pour accéder à la table des matières du livre L’Afrique cosmopolite Circulations internationales et sociabilités citadines de Catherine Fournet-Guérin publié en 2017 aux Presses Universitaires de Rennes.
[Je tiens à remercier Solène Thériez, professeur dans l’académie de Créteil, qui m’a transmis ces notes sur cette conférence auxquelles je ne pouvais assister].

Dans son intervention intitulée, "L’exode syrien vers la Jordanie : des circulations marchandes à l’exil familial", David Lagarde (géographe, CNRS, université de Toulouse) explique comment les relations économiques entre deux pays (Syrie et Jordanie) préparent des parcours migratoires en cas de guerre à travers le parcours des exilés de Deir Mqaren. Cette étude issue de sa thèse souligne la diversité des motifs (conserver un revenu, perte d’un emploi, regroupement familial, menace d’enrôlement dans l’armée, confrontation directe au combat) et des routes migratoires (officielles et informelles). La carte ci-dessous issue aussi des travaux de David Lafarge en est un exemple.

Cliquez-ici pour accéder à la thèse de David Lafarge, Sur les routes de l’exil syrien : récits de vie et parcours migratoires des réfugiés de Deir Mqaren publié à l’Université Toulouse II en 2018.


Catherine Wihtol de Wenden (géographe, CNRS), Frédéric Encel (Docteur HDR en géographie géopolitique) et Pascal Brice (ancien directeur de l’OFPRA) ont éclairé le thème des politiques migratoires. Ils ont donné des éléments de réponses autour de deux questions : "Quelle politique a la France, mais aussi l’Union Européenne face aux migrants ? Quelles ententes et quelles erreurs ?" Catherine Wihtol de Wenden a déconstruit la prétendue théorie du "grand remplacement". Elle a souligné que plus les migrants entrent dans des conditions précaires, plus il est difficile pour eux de s’intégrer dans la société d’accueil. Elle a constaté la tendance actuelle de la fermeture des frontières de l’UE avec une forte augmentation du budget de Frontex ces dernières années. Frédéric Encel a prolongé le débat en expliquant que les migrations sont avant tout une question de représentation. Du côté des départs, il constate que les migrants ne quittent pas leur pays par plaisir. Du côté des arrivées, la France a toujours besoin de migrants économiques mais un nouveau modèle républicain d’intégration est nécessaire.
Cliquez-ici pour retrouver le numéro N°8129 "Un monde de migrants" en juillet 2019 de la Documentation Photographique publié par Catherine Wihtol de Wenden

Une table ronde "Cartographier les migrations : représenter les routes : quels enjeux ?" était organisée entre Philippe Rekacewicz (cartographe, géographe et journaliste), Charles Heller (géographe, chercheur et cinéaste) et Guillaume Fourmont (rédacteur en chef de la revue Carto). Cette table ronde a souligné le besoin de cartographier les parcours humains non-linéaires, les itinéraires individuels ou collectifs et les flux migratoires à différentes échelles avec de nouveaux types de cartes "entre science, art et militantisme".

Cliquez sur deux articles ci-dessous des participants à cette table ronde pour retrouver d’autres exemples de cartes de migrations :
Lucie Bacon, Olivier Clochard, Thomas Honoré, Nicolas Lambert, Sarah Mekdjian et Philippe Rekacewicz, « Cartographier les mouvements migratoires », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 32 - n°3 et 4
Charles Heller et Lorenzo Pezzani, « Traces liquides : enquête sur la mort de migrants dans la zone-frontière maritime de l’Union européenne », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 30 - n°3 et 4

Arts et migrations
L’exposition "Tous migrants" par l’association Cartooning for Peace permet de voir de nombreux dessins de presse sur le parcours complexe des migrants. Les dessinateurs illustrent leur point de vue pour lutter contre les préjugés, dénoncer le rejet de l’Autre et montrer la richesse de la diversité.
Cliquez-ici pour accéder au portfolio de l’exposition.
Cliquez-ici pour lire le livret pédagogique à destination des élèves et des enseignants.

Propositions pédagogiques

Cliquez-ici pour télécharger l’intégralité de la brochure "Migrations, Festival International de Géographie" éditée par le Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse et dont vous retrouverez certains extraits ci-dessous.

Collège
Webradio et cartographie numérique : deux approches pour mieux appréhender les flux migratoires mondiaux par Arnaud Détot (académie d’Amiens).

  • Classe : 4e.
  • Thème : Les mobilités humaines transnationales / Un monde de migrants.
  • Outils et ressources numériques : salle multimédia, espace numérique de travail ENT, logiciels Wordpress, Google My Maps, iMovie et Audacity.
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    2.3 Collaborer.
    3.2 Développer des documents visuels et sonores.
  • Déroulé :
    1. Analyse de parcours migratoires transnationaux et travail préparatoire aux enregistrements audio (2h).
    2. Enregistrements audio, montages des reportages et réalisation du travail cartographique (1h).
    3. Mise en perspective des parcours migratoires étudiés (1h30).
  • Travaux d’élèves :
  • Pour aller plus loin : https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/17031

Présenter l’itinéraire d’une famille de migrants avec une narration multimédia par Virginie Estève (académie de Toulouse).

  • Classe : 4e.
  • Thème : Les mobilités humaines transnationales. / Un monde de migrants.
  • Outils et ressources numériques : salle multimédia, espace numérique de travail (ENT), Genial.ly, Padlet, ArcGisOnline et Esri story map.
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    1.1 Mener une recherche.
    1.3 Traiter des données.
    2.2 Partager et publier.
    3.3 Adapter des documents à leur finalité.
  • Déroulé :
    1. Découvrir l’étude de cas (30 min).
    2. Reconstituer les conditions du parcours de migration de la famille syrienne (1h30).
    3. Concevoir la légende de la carte du trajet de la famille de réfugiés (1h).
    4. Cartographier le trajet de la famille de réfugiés sur une carte virtuelle (2h).
    5. Réaliser la narration géographique illustrant la carte virtuelle (2h).
  • Travaux d’élèves :
  • Pour aller plus loin : https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/17644

Lycée professionnel
Etudier l’Outre-Mer et la puissance avec des ressources éduthèque : le bassin Caraïbes par Nora Latroch (académie de Marseille).

  • Classe : Terminale.
  • Thème : Sujet d’étude 1 – La France dans l’Union Européenne et dans le monde. / Situation : l’Outre-mer et la puissance française.
  • Outils et ressources numériques : salle multimédia, Éduthèque : IGN-Édugéo et BRGM (Bureau de Recherches et Minières).
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    1.1 Mener une recherche ou une veille d’information.
    1.2 Traiter des données.
    2.2 Partager et publier.
    3.2 Développer des documents visuels ou sonores.
    3.4 Programmer.
  • Déroulé :
  • 1. Des territoires lointains et spécifiques (1h).
  • 2. Les dynamiques de la population (30min).
  • 3. Les défis du développement (1h).
  • 4. Réalisation d’un exemple de croquis de synthèse (1h30).
  • Travaux d’élèves :

  • Pour aller plus loin :https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/15674

Lycée général et technologique
La question migratoire en méditerranée : une approche multiscalaire avec des outils numériques par Perrine Gourio et David Neuman (académie de Toulouse).

  • Classe : 2nde.
  • Thème : Des mobilités généralisées.
  • Outils et ressources numériques : salle multimédia, ENT, GéoImage, IGN-Édugéo, vidéos (extraits des séries télévisées Il Miracolo, The Rain, Bad Banks, The Handmaid’s tales et Eden), StoryMaps, Prezi, uMap et Google Maps.
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    2.1 Interagir.
    2.2 Partager et publier.
    2.3 Collaborer.
  • Déroulé :
    1. Prélever des informations et spatialiser la question des mobilités en Méditerranée (2h).
    2. Comprendre les facteurs et les conséquences des mobilités en utilisant des séries télévisées. contemporaines qui abordent la question migratoire (1h).
    3. Produire/réaliser une présentation autour de l’analyse géographique d’une série (1h).
  • Pour aller plus loin : https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/17480

Etudier le tourisme de croisière dans la Caraïbes avec IGN-Édugéo par Elsa Juston (académie de Martinique).

  • Classe : 2nde.
  • Thème : Des mobilités généralisées.
  • Outils et ressources numériques : salle multimédia avec casques audio, traitement de texte, mur collaboratifs et IGN-Édugéo.
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    2.3 Collaborer.
    3.2 Développer des documents visuels ou sonores.
  • Déroulé :
    1. Tâche complexe : rédiger en collaborant un texte argumenté à partir d’un corpus documentaire en ligne (1h30).
    2. Réaliser un croquis à l’aide d’IGN-Édugéo sur le littoral de Pointe-à-Pitre (1h30).
    3. Présenter son travail à la classe et justifier sa production (1h).
  • Travaux d’élèves :
  • Pour aller plus loin : https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/17014

Etudier les enjeux et les acteurs des migrations internationales avec la cartographie numérique par Mathieu Merlet et Cédric Ridel (AEFE).

  • Classe : 2nde.
  • Thème : Des mobilités généralisées.
  • Outils et ressources numériques : applications en ligne de cartographie thématique Magrit (magrit.cnrs.fr/), Khartis (sciencespo.fr/cartographie/khartis), tableur, sites web (IMDC, OIM, Frontex) et tutoriels sur un blog.
  • Cadre de référence des compétences numériques :
    1.1 Mener une recherche ou une veille d’information (2h).
    1.3 Traiter des données (2h).
    3.2 Développer des documents visuels et sonores (2h).
  • Déroulé :
    1. Les migrations environnementales dans les Caraïbes.
    2. L’impact de l’ouragan Matthew dans un PMA (pays moins avancé), l’exemple d’Haïti.
    3. Cartographier les flux migratoires dans le bassin méditerranéen.
  • Travaux d’élèves :
  • Pour aller plus loin : https://edubase.eduscol.education.fr/fiche/4087

Prix Vautrin-Lud-2019

Lors de cette édition 2019, le Prix Vautrin-Lud a été attribué à John Agnew, professeur émérite de géographie à l’université de Californie à Los Angeles. Ses ouvrages majeurs sont Place and Politics (1987), Making Political Geography (2002), Globalization and Sovereignty (2009).
Retrouvez ci-dessous une conférence que le professeur John Agnew a donné 2018 à l’Université Grenoble-Alpes.

Le festival en vidéo
Dans la vidéo ci-dessous, vous retrouverez les temps forts du FIG 2019 :

Lors de la cérémonie de clôture de cette 30 édition, l’édition 2020 qui se déroulera du 2 au 4 octobre 2020 a été annoncée. Le thème sera "Climat(s)" et le pays invité sera le Portugal.

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance