Histoire-géographie et EMC

Histoire en 5e : réfléchir au travail personnel de l’élève (thème 3 : transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles)

04 / 05 / 2020 | Webmestre HG

Depuis la 2017, la mise en place du dispositif « devoirs faits » a été l’occasion de s’interroger sur l’articulation du travail de l’élève en classe et hors la classe et donc d’envisager la séance de cours dans une pluralité temporelle (avant la séance, pendant la séance, après la séance). Cette réflexion s’inscrit dans la question plus large du travail personnel de l’élève.
Le travail personnel de l’élève regroupe l’ensemble des processus mobilisés de façon autonome et personnelle par l’élève pour s’approprier des objets d’enseignement ou d’apprentissage. Réfléchir au travail personnel de l’élève, c’est donc s’intéresser au travail cognitif de l’élève en classe et hors la classe et organiser les enseignements en tenant compte de l’apprentissage par les élèves de l’autonomie dans le travail.

Domaine 2 du socle, rappel des objectifs fixés pour le cycle 4 :
« Être élève s’apprend par l’exemple des adultes mais aussi en s’appropriant des règles et des codes que ce domaine explicite. Son importance est décisive pour la réussite et concerne tous les champs du savoir. Il s’agit du travail en classe et du travail personnel de l’élève qui augmente progressivement dans le cycle. Ils permettront l’autonomie nécessaire à des poursuites d’étude. Il ne s’agit ni d’un enseignement spécifique des méthodes, ni d’un préalable à l’entrée dans les savoirs : c’est dans le mouvement même des apprentissages disciplinaires et des divers moments et lieux de la vie scolaire qu’une attention est portée aux méthodes propres à chaque discipline et à celles qui sont utilisables par toutes. »

Cette proposition de séquence en histoire au cycle 4 a pour vocation de répondre à ces deux objectifs essentiels : montrer, à l’œuvre, à la fois le travail personnel de l’élève et l’articulation nécessaire du travail en classe et du travail hors la classe.

Modalités :
Il s’agit de décrire différentes modalités possibles de travail personnel de l’élève dans la classe et hors la classe (avant la séance, pendant la séance, après la séance). Dans chaque temps de la séance, l’idée est de souligner un moment où l’élève s’implique, s’engage et mobilise ses savoirs et savoir-faire pour les consolider, les approfondir ou s’en approprier de nouveaux. Les verbes d’action utilisés le mettent en lumière : réagir, questionner, transférer, produire, lire, mémoriser, écouter, questionner, s’entraîner, créer…

Réfléchir au travail personnel de l’élève :
- c’est formaliser ce qu’on attend de l’élève lorsqu’on lui donne du travail à faire, que ce soit en classe ou en dehors de la classe,
- c’est donner du sens en explicitant les critères de réalisation et de réussite,
- c’est prévoir la valorisation du travail produit hors la classe en l’exploitant dans la classe,
- c’est prendre en compte l’organisation et la planification du travail de l’élève,
- c’est l’inscrire dans une réflexion collective parce que tous les enseignements contribuent à apprendre aux élèves à organiser leur travail pour améliorer l’efficacité des apprentissages.

Présentation de la séquence :
Thème 3 d’histoire : transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles
Séquence : du prince de la Renaissance au roi absolu

Le groupe histoire-géographie de l’inspection pédagogique régionale

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance