Histoire-Géographie

  Accueil > Se former > Actualiser ses connaissances > « Jusqu’au dernier » : la destruction des Juifs d’Europe.

« Jusqu’au dernier » : la destruction des Juifs d’Europe.

04 / 02 / 2019 | L’hospitalier Franck

70 ans après la libération du camp d’Auschwitz, cette série en 8 volets explore l’histoire de la Shoah, de la montée du nazisme à la "Solution finale" jusqu’à la découverte des camps et ses conséquences dans le monde d’après-guerre.

À travers l’intervention d’une cinquantaine d’historiens de premier plan, elle présente les avancées de la recherche historique tout en restant accessible au plus grand nombre.
Vous pourrez retrouver celles-ci sur la chaîne Youtube de France 2 qui y est dédiée.

Par exemple,

  • L’historienne Sylvie Lindeperg développe dans cet entretien les thématiques suivantes : les images d’archive de l’extermination des juifs, les films de propagande nazie tournés dans les ghettos, la propagande nazie et le camp de Theresiendstadt, l’utilisation des images de Westerbork dans "Nuit et Brouillard" d’Alain Resnais, "Nuit et Brouillard" (1955) : un tournant dans l’appréhension de la Shoah, "Le chagrin et la pitié" de Marcel Olphus (1969), la diffusion du téléfilm "Holocaust" de Marvin Chomsky (1978), "La liste de Schindler" de Steven Spielberg (1995), et le recueil de témoignages des survivants de la Shoah par la fondation Spielberg.
  • L’historien Christian Ingrao développe dans cet entretien les thématiques suivantes : la radicalisation nazie, héritée de la 1ère guerre mondiale, la création des Einsatzgruppen en 1938, les Einsatzgruppen en Pologne en 1939, l’invasion de l’URSS par le IIIe Reich en 1941, la grande guerre raciale, les juifs cibles de l’invasion nazie en URSS, l’apprentissage de la violence de masse par les Einsatzgruppen, l’ordre d’extermination des juifs d’URSS, le rôle de la Wehrmacht dans les fusillades de masse, les auxiliaires locaux des Einsatzgruppen, des fusillades de masse à la mise à mort par le gaz, qui savait ?, la défense des Einsatzgruppen au procès de Nuremberg, et la dénazification.
  • L’historien Johann Chapoutot développe dans cet entretien les thématiques suivantes : la création du parti nazi, la logique du marquage des juifs, Adolf Eichmann, et les archives de la Shoah.
  • L’historienne Annette Wieviorka développe dans cet entretien les thématiques suivantes : écrire l’histoire du ghetto de Varsovie, l’ouverture des camps d’extermination par les alliés, le retour des déportés, la nécessité des déportés de témoigner dès leur retour, du secret de famille à la grande histoire, faire renaitre le monde Yiddish en France, le procès d’Adolf Eichmann, la disparition des rescapés et le danger de la banalisation.
 

Fil twitter de @HGCreteil

0 | 5 | 10 | 15 | 20