Histoire-géographie et EMC

L’épreuve de DNL au baccalauréat

05 / 03 / 2020 | Webmestre HG
Les SELO et la DNL hors SELO

A partir du baccalauréat 2021, deux dispositifs permettent d’intégrer la DNL dans les enseignements du baccalauréat : les SELO et la DNL hors SELO

Document extrait de la page Eduscol consacrée aux SELO à partir de l’année scolaire 2020-2021 :
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Bac2021/26/3/Fiche_dispositifs_internationaux_1060263.pdf

Les modalités d’organisation de l’évaluation spécifique pour l’attribution de l’indication “section européenne” ou “section de langue orientale” sur les diplômes des baccalauréats général et technologique.
Définie par le Bulletin Officiel n°42 du 13 novembre 2003, cette évaluation spécifique, qui vise à apprécier le niveau de maîtrise de la langue acquis par les candidats au baccalauréat scolarisés en section européenne ou de langue orientale, prend en compte :
- le résultat d’une interrogation orale de langue, comptant pour 80 % de la note globale ;
- la note sanctionnant la scolarité de l’élève dans sa section au cours de la classe terminale, qui compte pour 20 % de la note globale.

1) L’interrogation orale de langue à l’issue de la classe de terminale

Le jury est constitué de deux professeurs, un professeur de Langue vivante, et un professeur de la Discipline Non Linguistique, qui exerce en section européenne : les deux membres du jury ne peuvent examiner les élèves de leurs classes de l’année.
Chaque élève présente une liste élaborée et signée par ses professeurs de l’année, et visée par le chef d’établissement : cette liste rassemble les thèmes traités et les travaux effectués durant l’année, dans le cadre de la DNL. En fonction de ce document, deux sujets sont proposés au candidat qui tire au sort l’un d’entre eux : l’ensemble des sujets proposés dans l’académie de Créteil sont élaborés en collaboration avec les académies de Versailles et de Paris, et extrait d’une même banque de sujets interacadémique.
Le candidat dispose alors de 20 minutes pour préparer son oral construit en deux parties, un exposé (10 mn) et un entretien avec le jury (10 mn).

La première partie repose l’analyse du sujet comportant une question assortie d’un ou deux documents (textes, documents iconographiques) dans la langue de la section. Le candidat doit donner la preuve qu’il sait :
-  Rendre compte du document de manière précise et nuancée,
-  En dégager les idées maîtresses et les centres d’intérêt
L’examinateur doit prendre en compte :
-  La clarté de l’exposé et l’intelligibilité du contenu exprimé par l’élève ;
-  L’aptitude à analyser et à argumenter ;
-  La qualité de l’information et la culture du candidat dans le domaine considéré ;
-  La richesse de l’expression et la correction grammaticale de la langue parlée.

La deuxième partie est un entretien libre entre l’élève et les membres du jury, portant sur l’ouverture européenne. Cet entretien peut s’appuyer sur différents aspects du parcours accompli durant toute la scolarité au sein de la section : projets et travaux, partenariats variés, sorties culturelles ou voyages à l’étranger etc. L’entretien est conduit de manière libre, en évitant les questions stéréotypées. Le candidat doit donner la preuve de son aptitude à réagir spontanément à des questions non préparées, mais relatives à un domaine connu ; à donner un avis, une information, à formuler une appréciation et plus généralement à participer à un échange de manière active.
L’entretien peut aussi être nourri par un dossier produit par le candidat, de façon facultative.

Une évaluation bienveillante et transparente
La mention européenne est le terme de trois années (voire davantage) de parcours en section européenne : l’évaluation de la DNL à l’épreuve orale du baccalauréat (80% de la note) récompense un investissement sur le long terme. Bienveillants et neutres, les examinateurs s’appuient sur un ensemble de critères qui doivent être explicités (grille). Toute l’échelle de notes doit être utilisée, jusqu’à 20 : l’examen n’est pas un concours, les candidats ne sont pas classés.

Des points de vigilance :
• Les listes des questions traitées doivent être explicites, au-delà du simple titre
• Elles indiquent les moments clés du parcours en section européenne
• Un dossier documentaire peut accompagner la liste : mais il n’est pas obligatoire.
• Le niveau de langue attendu est B2 du CECRL : https://eduscol.education.fr/cid45678/cadre-europeen-commun-de-reference-cecrl.html

Une grille d’évaluation indicative :

2) Attribution de la note sanctionnant la scolarité de l’élève dans sa section au cours de la classe terminale comptant pour 20% de la note globale.

La note attribuée sanctionne le travail effectué en langue étrangère dans la discipline non linguistique. Cette note est attribuée par le professeur de la discipline non linguistique en liaison avec le professeur de langue.
Elle prend en compte :
- la participation spontanée ou suscitée au travail oral dans la classe ;
- la qualité de certains travaux imposés, oraux ou écrits, réalisés au cours de l’année : brefs comptes rendus de lecture, commentaires de documents, productions personnelles, etc. ;
- la maîtrise de la langue, dans un domaine spécialisé et plus généralement dans une situation de communication.

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance