Histoire-géographie et EMC

Représenter des données pour comprendre un modèle géographique : des trajectoires démographiques différenciées

08 / 06 / 2020 | Webmestre HG

Autrice : Aurélie Mézard, lycée Eugène Delacroix, Drancy

Le texte ci-dessous est une proposition d’activité numérique. L’objectif est de permettre aux élèves, en binômes ou en groupes, d’explorer des situations démographiques différenciées dans le monde tout en identifiant un phénomène (la transition démographique) et des enjeux communs (les défis du nombre et les défis du vieillissement notamment). Pour ce faire, ils doivent collecter, manipuler et représenter des données démographiques dans une double démarche abductive puis déductive.

Mise en œuvre

Étape 1 : Questionner
Le professeur peut commencer par projeter au tableau deux courbes d’évolution de la population de deux pays différents, par exemple l’Inde et le Japon. Il demande ensuite aux élèves de décrire les deux courbes. Celle de l’Inde montre une augmentation rapide et importante de la population. Son allure permet de déduire que cette augmentation va probablement se poursuivre d’ici à 2050. A l’inverse, celle du Japon montre aujourd’hui une stagnation de la population voire le début d’un déclin. Les élèves sont ainsi confrontés à un constat simple : dans ces deux pays, la situation démographique n’est pas la même.
Ce constat doit les conduire à un questionnement géographique nécessitant la mise en œuvre d’une démarche de résolution. Le professeur demande donc aux élèves quelles questions peuvent se poser à partir de ce constat. Après avoir laissé les élèves chercher par eux-mêmes, le professeur note au tableau leurs propositions et, avec les élèves, formule la problématique qui va guider leur travail. Il est possible de partir d’une formulation simple, « Pourquoi ? Quelles conséquences ? », à une proposition plus aboutie « Quel phénomène peut expliquer l’existence de trajectoires démographiques différenciées dans le monde ? Quels en sont les enjeux ? ». L’important est d’amener les élèves à remobiliser un vocabulaire précis et scientifique : natalité, mortalité, accroissement démographique.
Une fois la problématique posée, le professeur indique aux élèves qu’il existe en géographie un modèle théorique pour étudier les évolutions démographiques : la transition démographique. Pour la définir il peut tracer au tableau les courbes de l’évolution du taux de natalité et de mortalité et identifier le régime traditionnel, en amont, le régime moderne, en aval, ainsi que les deux phases de la transition. Les élèves vont devoir désormais démontrer que la transition démographique permet d’expliquer la diversité des situations démographiques dans le monde.

Étape 2 : Tester le modèle de la transition démographique
Les élèves doivent ainsi tester la pertinence de la notion pour répondre au problème posé en explorant les données d’un pays. Le professeur peut laisser les élèves choisir en toute liberté ou parmi une sélection qu’il aura établie au préalable afin de rencontrer l’ensemble des cas de figures. Afin d’équilibrer au mieux moments de recherche des élèves et moments d’institutionnalisation (du savoir et de la démarche) le professeur peut alterner des moments de travail en autonomie et des moments de reprises collectives. Ces reprises doivent permettre de faire le point sur l’avancement des travaux, résoudre des problèmes techniques liés à la manipulation des données, déterminer les prochaines étapes du raisonnement.
Dans un premier temps les élèves se voient attribuer un pays dont ils vont étudier la situation démographique et chercher à lui appliquer le modèle de la transition. Pour cela le professeur les oriente sur le site de l’Ined qui dispose d’un outil « indices démographiques ». Cet outil permet, pour chaque pays, d’avoir un ensemble de données démographiques par année. Après avoir repéré les indicateurs pertinents (taux de mortalité et taux de natalité), les élèves vont pouvoir, à partir d’une première exploration de l’interface, formuler une hypothèse quant à l’étape de la transition démographique en cours dans le pays étudié.
Après un rapide tour de classe lors duquel les élèves ont, pour leur pays, présenté leur hypothèse, le professeur leur demande maintenant de la tester. Pour cela les élèves collectent les valeurs des taux de mortalité et de natalité. A partir de ces données, ils construisent la représentation graphique de la transition démographique du pays étudié. Cette construction doit leur permettre de valider ou d’infirmer leur hypothèse de départ. De plus si cette construction s’éloigne du modèle théorique, ce peut être l’occasion de questionner et d’identifier d’autres facteurs explicatifs.

Étape 3 : Identifier les implications et les conséquences du modèle
Ce schéma doit aussi leur permettre de déduire les évolutions démographiques à venir pour le pays étudié, à l’horizon 2050, et d’identifier les enjeux démographiques auxquels ce pays sera confronté. Ils peuvent à nouveau formuler des hypothèses avant de les valider ou non par des recherches plus approfondies.
Vient alors le temps de la restitution et de la mise en commun. Les élèves présentent rapidement le pays étudié, sa situation démographique, la tendance prévisible, les enjeux rencontrés. Le professeur note au tableau ces informations. En fonction du temps restant, il peut laisser les élèves réfléchir à l’élaboration d’un tableau de synthèse à double entrée. La réflexion peut également rester collective. L’objectif est d’arriver à un tableau de synthèse démontrant la similarité des perspectives et des enjeux en fonction de la situation dans la transition démographique.

La construction de ce tableau permet au professeur de passer de l’échelle nationale à l’échelle mondiale. Il peut commencer par expliquer l’importance de l’augmentation de la population mondiale, qui s’est accompagnée d’une transformation des modes de vie et d’une transition urbaine. Ce tableau permet également de dresser une typologie des régions du monde en fonction du degré d’achèvement de la transition démographique, lui donnant ensuite l’occasion d’exposer, aux échelles régionale et mondiale, les défis démographiques futurs. La présentation de cette typologie par le professeur peut être l’occasion de construire un schéma cartographique à l’échelle mondiale. En fonction de la progression choisie, le professeur peut choisir de construire ce schéma avec les élèves : le schéma, accompagné de commentaires, est alors la trace écrite du cours. Il peut aussi demander aux élèves de construire ce schéma à partir de leur prise de notes : l’exercice est alors un entraînement à la nouvelle épreuve de tronc commun.
Remarques
Cette activité peut se faire sous la forme d’une simple comparaison entre deux pays aux trajectoires démographiques différenciées, comme l’Inde et le Japon. L’activité de déroule alors en deux temps : en groupes de base les élèves travaillent sur un des deux pays, avant d’en construire une comparaison en groupes d’experts.
Pour pouvoir confronter les élèves à l’ensemble des situations démographiques, tout en leur laissant la possibilité de choisir un pays étudié, le professeur peut présélectionner une quinzaine de pays, dans l’optique du tableau de synthèse.

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance