Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Numérique-archives > Numérique et Histoire > TNI : Indigènes, des mises en mémoire concurrentes

TNI : Indigènes, des mises en mémoire concurrentes

28 / 09 / 2010 | Webmestre HG

Les apports du TNI

Les avantages du vidéoprojecteur sont conservés. Mais l’apport du TNI devient primordial. Sa valeur ajoutée joue à plusieurs niveaux.
Le premier apport décisif du TNI est la participation active des élèves. Des élèves peuvent faire plusieurs hypothèses en annotant le document créant autant de « tableaux captifs » que de propositions. Les différentes captures peuvent alors être comparées et soumises à la discussion favorisant l’argumentation.
L’autre apport provient des fonctionnalités du TNI : la possibilité de varier l’épaisseur du trait. L’annotation est largement visible par l’ensemble des élèves. Le second intérêt est l’accès à une palette de couleurs bien plus importante que celle de la boîte de feutres (noir, bleu, rouge, vert). L’idée n’est pas de multiplier les couleurs et tendre alors vers l’illisibilité. Mais c’est permettre à l’enseignant quelque soit le format du document, noir et blanc, couleur, ou le type de scène de rendre visible ses annotations. Le feutre blanc existe sur un TNI...

Niveau

Terminale L/ES

Place dans le programme

Bilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Après avoir étudié les conséquences du conflit dans l’immédiat après-guerre - sans se limiter aux pertes humaines et aux destructions matérielles-, on présente l’émergence de différentes mémoires de la période de la guerre au sein de la société française.

Objectifs

Au travers de l’exemple des « soldats de la grande France », il s’agit de montrer que la mémoire est en évolution permanente. La discipline historique permet de déconstruire, d’expliquer ces mises en mémoire parfois concurrentes.

Déroulement de la séance

A l’aide d’un TNI, un extrait du film de Rachid BOUCHAREB, Indigènes, est projeté. Il s’agit du passage où le caporal Abdelkader seul survivant de sa section passe à côté d’un journaliste qui filme des soldats et des villageois. Le film doit illustrer la libération du village alsacien. Le journaliste interpelle le groupe « Regardez par ici ! » et prononce pour son reportage en voix off « Les soldats français libèrent l’Alsace ! ».

JPEG - 83.3 ko

Après avoir réalisé un arrêt sur image, les fonctionnalités d’écriture du TNI permettent d’annoter le document.

JPEG - 166.7 ko

Le « soldat de la grande France » ne fait pas partie du groupe des « soldats français [qui] libèrent l’Alsace ». Il est hors champ. Et ce hors-champ est porteur d’un discours de la part du cinéaste : une mémoire nationale est entrain de se construire.

JPEG - 128.2 ko

Une mémoire se fixe, se cristallise. Rachid BENCHAREB utilise un plan fixe. La caméra est immobile. Soldats et villageois prennent la pause comme figés : scène paradoxale où la caméra du journaliste s’apparente à un appareil photographique. Seul le caporal est en mouvement traversant le champ sans rencontrer un regard. Il traverse invisible dans cet espace visible, il passe à côté, en dehors de la mise en mémoire de la libération du territoire français.

JPEG - 102.9 ko

La caméra peut alors de nouveau être en mouvement. Un panoramique montre le caporal rejoignant les autres soldats. A son passage, il est applaudi par des villageois. Isolé des autres soldats, de dos, rendu anonyme par ce contre-champ, il symbolise le soldat-indigène.

N’oublions pas le i du TNI

Le TNI ne doit pas toujours être l’objet du professeur. Il ne saurait être un Tableau Numérique où l’Interactif s’effacerait. Les annotations peuvent être réalisées par les élèves. Les écrans sont enregistrés et soumis à la discussion générale favorisant ainsi la parole de l’élève, l’effort d’argumentation.

Quel est l’apport de l’histoire ?

L’historien Jacques Frémeaux soulignait en 2004 dans la revue Histoire, économie et société « Seule la possession de l’Empire a permis la renaissance d’une armée qui, par sa participation à la « croisade en Europe », a contribué à faire admettre la métropole dans le concert des vainqueurs. ». Alors comment expliquer cette mémoire « oubliée » dénoncée par cette fiction ? L’enseignement de l’histoire peut alors prendre toute son importance en montrant aux élèves que l’histoire est analyse, critique, volonté de comprendre.
Le professeur peut alors s’appuyer sur le système des représentations. Les troupes coloniales ont participé aux combats au Tchad, aux campagnes en Tunisie, en Italie, au débarquement en Provence puis à la campagne d’Allemagne. Mais du « Le jour le plus long » en 1962 à « Il faut sauver le soldat Ryan » en 1998, c’est le débarquement en Normandie qui symbolise dans les mémoires le début de la libération de la France, de l’Europe de l’Ouest. Des soldats qui sont principalement américains, britanniques, canadiens. Le jour J s’est imposé dans les mémoires.
L’autre élément d’explication est le travail de reconstruction gaullien et communiste de la mémoire nationale. Il s’appuie sur une mémoire résistante. Le point d’orgue de ce « résistancialisme » est le transfert en 1964 des cendres de Jean Moulin au Panthéon. L’effort décisif de l’Armée d’Afrique est évacué.
Enfin, la décolonisation a indéniablement joué dans la latence de cette mémoire.

auteur de l’article

Annabelle PAILLERY, professeur au lycée Etienne BEZOUT, NEMOURS, 77.

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 23 octobre 2017

    #11novembre : Découvrez les objets de la collection du @M2GMeaux en #LSF : visite guidée "Le corps en guerre" lien #ww1pic.twitter.com/8Kk0Afthd5
  • 21 octobre 2017

    Un excellent scénario de l’académie de Paris signalé par nos collègues d’ @eduscol_EMI lien
  • Des traces et des données pour comprendre un fait historique, retrouvez l’homme derrière l’hommage avec @canope_94 et @Jul_Dum lien
  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
0 | 5 | 10 | 15