Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Géographie > Lycée > Seconde > Les enjeux d’un aménagement littoral urbain dans un pays en développement : le (...)

Les enjeux d’un aménagement littoral urbain dans un pays en développement : le cas de la corniche ouest de Dakar.

29 / 09 / 2010 | Lamotte Alain

Programme concerné

Nouveaux programmes de 2nde en géographie.

Question : les littoraux, espaces convoités. thème 4 « Gérer les espaces terrestres »

Cible : - Quels aménagements durables pour les littoraux ?

Notons que l’étude de cas touche aussi au thème 3 « Aménager la ville ». Ce recoupement permet de satisfaire un des axes du nouveau programme (« La géographie porte aussi une attention particulière aux villes qui accueilleront, en 2025, les deux tiers de la population de la planète »).

L’état de la question

à lire sur le site "villesdafrique"

Sommaire :

A) Un acteur majeur d’aménagement : le monde islamique, le Koweit en particulier.
L’OCI, le Koweit , M. Kharafi.

B) L’aménagement d’un espace : à quoi ressemble la corniche ouest en 2010 ?

1)) L’infrastructure routière : une réussite incontestable.
2) Le haut standing : fortunes et infortunes à l’affiche
3) L’aménagement paysager se fait toujours attendre.

C) Dakar-Koweit city : similitudes et critères de différenciation

1) Des similitudes

La configuration urbaine : "un air de famille" ; le paysage : une étrange ressemblance ; activités : le "Seaplaza" (Dakar), un "Soukshark" (KC) en modèle réduit.

2) Derrière les apparences, des mondes encore bien différents :
sur le plan social, sur le plan sociétal

Bilan : l’aménagement d’un littoral au regard des critères de développement durable

Les ressources documentaires

-  Vidéos : Le site de l’ANOCI (Agence Nationale de l’Organisation de la Conférence Islamique) De courtes vidéos proposent des mises en scène très éclairantes sur les enjeux de l’aménagement ; leur caractère officiel impose un exercice de distance critique (voir compétence III.1).

-  Images : voir banques de données

Par le site Panoramio, les images sont géolocalisées et peuvent aussi être lues simultanément avec une navigation Google earth. Elles sont libres de droit. (l’auteur est celui de l’article).
On trouvera des paysages mais aussi des panneaux publicitaires.

-  Publications (articles de presse, ouvrages) :

Les modalités et enjeux de l’aménagement : lecture indispensable d’un article du site de Jeune Afrique (2008) (lire en particulier « les enjeux de l’après sommet » : « le Sénégal a donc su trouver les arguments pour séduire les investisseurs venus du Golfe »)

L’investissement privé, un acteur majeur de la métamorphose du littoral : découvrir sur Jeune Afrique l’empire d’un homme d’affaires sénégalais Y Sow

Mise en perspective : les logements de luxe fleurissent dans les grandes villes d’Afrique.
Jeune Afrique, mai 2010

L’envers du décors :
des soupçons de blanchiment d’argent (site d’un journal d’opposition sénégalais « L’Obs » relayant une information de source française officielle, nov 2009) : voir lien.
Détournements de fonds : ouvrage polémique paru aux éditions « l’Harmattan » (2009) Voir lien

-  Sites publicitaires
Les arguments de vente peuvent donner lieu à des analyses critiques et géographiques.

Un centre commercial, le Seaplaza

Des programmes immobiliers de luxe : O2 résidence ; Ocean drive

-  Forum (Progr : replacer les questions de développement au coeur des débats de société) :
voir un panel diversifié d’arguments au bas d’un article sur le lancement des travaux (2006), extrait du quotidien sénégalais « Sud quotidien ». Voir lien

La mise en œuvre des démarches définies dans le programme

a) « Les études de cas conduites de préférence à grande échelle »
Le choix d’une portion de littoral d’une dizaine de km permet d’appréhender de façon concrète des paysages et des activités que l’on inscrit dans l’espace.

b) « Des mises en perspective par des approches aux autres échelles spatiales en particulier à l’échelle planétaire »

Capacité et méthode I.1, a : identifier et localiser. Nommer et localiser un lieu dans un espace géographique

La question se pose de savoir ce que l’on entend par espace géographique. Ici, se contenter d’évoquer l’Afrique de l’Ouest ou subsaharienne relèverait d’un présupposé et d’une démarche purement factuelle de simple localisation. La nécessaire référence à l’Organisation de la Conférence Islamique renvoie à une échelle quasi planétaire tout en faisant appel à une réalité territoriale où s’exercent une solidarité et des stratégies d’investissement.
Il s’agit donc bien d’associer les deux termes énoncés : on localise et on identifie au sens où l’on cherche l’ identité significative de l’ensemble concerné.
Dans le cas présent, on a l’occasion de décloisonner des représentations familières
-  en sortant d’une logique continentale ou sous continentale des repérages
-  en soulignant que l’appartenance à un ensemble régional peut avoir des impacts importants en termes d’aménagement
-  en rappelant que le monde musulman ne se limite ni au monde arabe (une grande partie de l’Afrique noire s’identifie fortement à la « Umma » de l’Islam) ni au seul domaine religieux ou politique

c) « Des mises en perspective par des comparaisons »

Capacité et méthode I.2 : « mettre en relation », « confronter des situations géographiques »

Le financement des travaux d’aménagement par le Koweït nous a conduit à mener une comparaison entre Dakar et Koweït city.
Cette démarche fait écho à la nécessité de prendre en compte la diversité des situations des sociétés et permet par ailleurs de sortir d’une traditionnelle dualité Nord Sud. En soulignant l’écart considérable de niveau de vie entre deux situations géographiques, on a l’occasion de démontrer concrètement la forte diversité des sud.
La comparaison s’opère par des supports et démarches géographiques (lecture de paysages, images satellitaires) et évite le piège du particularisme de l’étude de cas. Ce n’est pas tant Dakar qui nous intéresse que des types d’espace et des principes d’organisation de l’espace. On tente ici de dégager des points commun et des spécificités.

d) « La géographie met en scène les acteurs »

C’est une composante majeure de l’étude de cas. On s’interroge sur les investisseurs institutionnels et privés de l’aménagement du littoral. Le terme même de mise en scène prend tout son sens par l’analyse de vidéos mises en ligne sur le site de l’OCI (voir plus haut) ; à titre d’exemple, les images du lancement officiel des grands travaux mêlent enjeux géographiques, ambitions politiques et diversité des pouvoirs.
Par ailleurs, au-delà des apparences, il serait difficile de totalement occulter la notion de « zone grise » que certains documents cités plus haut (voir « l’envers du décor ») peuvent inscrire dans une réflexion d’ensemble (compétence III 1 : développer son sens critique).

e) « Inscrire les réflexions dans une indispensable vision prospective »

Les images associant travaux achevés et terrains en friche posent inévitablement la question du devenir du littoral étudié. A propos de l’exemple des aménagements paysagers, on peut se demander si les promesses de réalisation au service d’un large public seront tenues ou bien sacrifiées au profit d’autres intérêts. (extrait de l’article sur le blog villesdafrique)

f) Les TICE et les ressources en ligne.

CM II.3 : maîtriser des outils, utiliser les TICE

Manipulation d’un globe virtuel (Google Earth) : changement d’échelles, utilisation de la fonction « historique » pour percevoir les transformations spatiales, de la ressource Panoramio pour associer les images vues du sol et les vues satellitaires.

CM III.1 : - utiliser de manière critique les moteurs de recherche et les ressources en ligne

Quelques images peuvent être utilisées comme des supports d’investigation : les panneaux publicitaires en particulier présentent des sigles (OCI, FKDEA) ou des noms (ex : Kharafi and sons) sujets à enquête via des moteurs de recherche. On a ici l’occasion d’être particulièrement vigilant sur les ressources visitées.

Des exemples de mises en œuvre pédagogiques

a) l’analyse d’une vidéo du site de l’OCI

La vidéo sur la lancement des travaux de la corniche (2006) (voir lien : http://seninformation.com/View/videoAnoci.php) peut constituer une excellente entrée dans cette étude de cas.
Elle présente le projet d’aménagement par un spectacle événementiel qui mêle étroitement dimensions politiques et géographiques. Les images et discours font la part belle au pouvoir officiel et incitent d’emblée à une distance critique.
On perçoit la diversité des acteurs, en particulier la présence incontournable des pouvoirs traditionnels, religieux et coutumiers, caution nécessaire à tout projet d’envergure réclamant une adhésion populaire. L’amitié sénégalo-koweitienne est célébrée et perçue comme la marque de « liens ardents entre l’Afrique et l’Orient »
Des paysages virtuels présentent la vision d’un littoral idéalisé avec des infrastructures routières et des hôtels de luxe.

Pour éviter un rapport trop passif à ce type de support, on suggère de demander aux élèves des prélèvements d’images (par copie d’écran) et de citations.
La consigne peut être volontairement large (ex : « faire une sélection de 5 images et des 3 citations montrant les enjeux de l’aménagement du littoral. Justifiez vos choix ») ou bien davantage guidée.
Exemple :
Prélever une image par thèmes indiqués ci-dessous.

Les pouvoirs représentés :
-  Le pouvoir de l’Etat sénégalais
-  Les pouvoirs traditionnels (religieux, coutumiers)
-  Le partenariat Sénégal-Koweit

Les paysages littoraux
-  Hôtellerie de luxe
-  Infrastructures

Relever une image accompagnée de son commentaire symbolisant un projet inscrit dans le cadre de la communauté islamique

Relever la citation décrivant le mieux les objectifs du projet.

Précision : Si l’opération de prélèvement d’image pose problème, le professeur peut à défaut proposer une mosaïque d’images qu’il aura lui-même sélectionnée (la démarche perd alors un peu de son intérêt). Voir ci-dessous

L’analyse critique de cette source documentaire est envisageable au moyen de documents cités plus hauts (ex : forum, débats d’idées)

b) Produire un travail de recherche sur le web à partir de références ciblées

Acteurs et gouvernance

Les investisseurs publics :
http://www.panoramio.com/photo/39249027 ; http://www.ladocumentationfrancaise.fr/monde/organisations/monde.shtml

Les investisseurs privés :
http://www.panoramio.com/photo/38155332
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAHS_500_p040-042.xml0/Yerim-Sow-un-patron-si-discret.html

La gouvernance en question
http://seninformation.com/View/gouvernance.php
http://www.seneweb.com/news/article/27018.php
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=29349

c) Produire une recherche à partir d’une base de données photographique : voir lien

Les productions d’espace

Trouver les photos correspondant aux thèmes suivants :
Infrastructures
Tourisme de luxe et d’affaires, commerces de luxe, habitation
activités traditionnelles, loisirs payants, loisirs non payants.

d) Construire la légende d’un croquis

On distribue une légende avec des titres et des éléments désordonnés ; l’exercice est de faire réaliser une légende construite et cohérente. On peut aussi s’appuyer sur la base de données photographiques pour s’assurer que les éléments de la légende correspondent à des représentations concrètes.

PowerPoint - 316.5 ko
Croquis animé, version ppt

Le croquis et sa légende

Légende en kit