Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Géographie > Cycle 4 > Singapour, un exemple de port mondial

Singapour, un exemple de port mondial

03 / 11 / 2010 | L’hospitalier Franck
Donner un aspect concret de la mondialisation.

Intégration dans les programmes

La mise en œuvre pédagogique peut se faire dans le cadre des anciens programmes de Troisième ainsi que les nouveaux programmes de Quatrième dans une approche multiscalaire et thématique de la mondialisation.

Quatrième : I - DES ÉCHANGES A LA DIMENSION DU MONDE
Thème 1. - LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET D’ÉCHANGES
Les ports et les littoraux sont des lieux privilégiés de la production et des échanges mondiaux de marchandises.
Étude de cas : une zone industrialo-portuaire (ZIP) au choix
- en Asie (par exemple Singapour ou Shanghaï).
Décrire les principaux aménagements de l’ensemble portuaire choisi
Localiser et situer l’ensemble choisi sur un planisphère des grandes voies maritimes mondiales
Expliquer pourquoi les littoraux et les grands ports sont les lieux privilégiés de la mondialisation des échanges
Nommer et localiser sur un planisphère les principales façades maritimes

Troisième : B. Élaboration et organisation du monde d’aujourd’hui
Géographie du monde d’aujourd’hui (9 à 11 heures)
1. Les échanges, la mobilité des hommes, l’inégale répartition de la richesse et l’urbanisation

Un nouveau contexte : la mondialisation

C’est un phénomène qu’on peut définir par un processus historique d’extension du système capitaliste dans l’espace géographique mondial. Il a favorisé le développement des échanges et, en particulier, les échanges maritimes. Il se concentre dans des lieux : les interfaces maritimes.
L’enjeu scientifique est de montrer que 80% des échanges entre les continents se font par bateaux pour un faible coût, une forte capacité. Les plus grands ports se situent dans la Triade et leur périphérie. Pour expliquer leur rôle, il faut comprendre qu’il y a eu une explosion du commerce mondial dans les années 1950. Les échanges se multiplient et augmentent en volume. Leur nature change : de produits agricoles miniers et agricoles prépondérants jusqu’aux années 1960 à des productions manufacturés aujourd’hui.

Les ports, des interfaces maritimes

Ici, il s’agit d’étudier une interface maritime (ligne ou zone qui sépare deux ensembles différents sans exclure les échanges entre eux). Ainsi les ports maritimes reçoivent le commerce international. Ils peuvent être groupés. On parle de "rangée" quand ils sont groupés dans une même zone, sur une même route maritime. C’est un terme professionnel. En géographie, l’équivalent est le terme de façade (un espace littoral densément peuplé et occupé avec de nombreux échanges et des moyens de transport).

Leur organisation en archipel

Trois grands groupes de ports mondiaux correspondent aux grands ensembles : Northern Range, la façade atlantique nord américaine et la façade de l’Asie de l’Est. Leur nombre est restreint parce que les évolutions portuaires ont accompagné celle de l’évolution du commerce mondial : plus grands, la recherche des eaux profondes, des terminaux à conteneurs, une augmentation du développement des fonctions commerciales.

Ressource documentaire : Planisphère des ports à conteneurs (2006)
http://www.isemar.asso.fr/fr/institut/accueil.php

PDF - 1.7 Mo
Carte Isemar

De nouvelles techniques de transport : conteneurisation et intermodalité

En raison de l’augmentation des échanges, la flotte de navires se spécialise : bateau frigorifiques, pétroliers et méthaniers, et porte-conteneurs. Apparus en 1956, les conteneurs dont le trafic a été multiplié par 8 depuis 1980, offrent l’avantage d’être sûrs car les caisses métalliques protègent et cachent les cargaisons. Ils permettent une manipulation pratique : géométriques, de dimensions standard (EVP ou équivalent 20, 40 ou 60 pieds) et se prêtent au transport multimodal.

Ressource documentaire : Une mallette pédagogique du Ministère des Transports, février 2002 - La conteneurisation
www.ac-nancy-metz.fr/enseign/TransportsLP/PDF/conteneur%20mer.pdf

Singapour, un exemple de port mondial

Singapour est emblématique de la permanence fonctionnelle de certains lieux privilégié du globe et des mutations qualitatives qui les affectent du fait de la mondialisation. De part sa situation géographique, terminaison de la péninsule malaise, Singapour verrouille la partie orientale du détroit de Malacca qui met en relation deux espaces maritimes majeurs : l’Océan indien et la Mer de Chine. Dès le XIXe siècle, les Britanniques en avaient pris le contrôle pour en faire une cité marchande, un relai sur la route de l’extrême Orient. En 1965, l’île obtient son indépendance. Son dirigeant Lee Kvaw Yew l’insère au sein de la mondialisation par le développement d’une industrie de main d’œuvre concurrentielle. A partir de 1979, son industrie se spécialise dans des productions de haute technologie. En 1989, Singapour participe à une nouvelle stratégie : celle du "triangle de croissance" qui permet aux industries singapouriennes de délocaliser dans l’Etat malais de Johore et sur l’île indonésienne de Batam alors que l’économie métropolitaine se spécialise dans les services financiers et logistiques. D’où une extension exceptionnelle de l’espace portuaire qui est le plus frappant. Comment ? Par des terre-pleins conquis sur la mer et de nouvelles infrastructures portuaires par l’accueil de porte-conteneurs de plus en plus grands.

Aujourd’hui, le port de Singapour est le premier port en volume et en conteneur EVP.

Ressource documentaire : Le site de l’association américaine des autorités portuaires internationales.
http://www.aapa-ports.org/Industry/content.cfm?ItemNumber=900

PDF - 18.7 ko
Classement des ports mondiaux

Les acteurs : les gens du port

Ici, l’intérêt est de comprendre comment fonctionne un port. Les "gens du port" sont les acteurs l’intermodalité.

Ressources documentaires :

Vidéos : PSA autorité portuaire de Singapour http://www.singaporepsa.com/index.php
Image de PSA singapour

Images : http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/TransportsLP/PDF/gens%20du%20port.pdf

Démarche pédagogique

L’enjeu pédagogique est de donner un aspect concret de la mondialisation
Le scénario pédagogique s’appuie sur l’étude du paysage du terminal Keppel de Singapour et de son croquis, et la réalisation d’une carte à l’échelle mondiale. Le professeur alterne le cours dialogué pour étudier les documents, des réponses aux questions rédigées par les élèves et la réalisation d’un planisphère.

PowerPoint - 4.8 Mo
Documents de travail

Première séance : étude du paysage du terminal Keppel.

Diapo 2 : comprendre l’organisation du terre-plein au premier plan ainsi que le CBD au second plan.


Deuxième séance : les élèves vont chercher à répondre à cette question : quelle est l’importance du port de Singapour ?

Diapo 3 : Singapour est bien relié aux autres ports mondiaux.

Diapo 4 : Singapour est au premier rang, en volume (tonnes) et en équivalent EVP en conteneurs.

Diapo 5 : C’est un port inséré dans un archipel mondial.

Dans les dix dernières minutes, le planisphère est complété en partie (I-Les principales façades maritimes = les ports).


Troisième séance : Rechercher des facteurs d’explication. Les élèves répondront à comment expliquer son importance ?

Diapo 6 : Par sa situation géographique : sur un détroit par lequel les principales routes maritimes du commerce mondial mettent en relation les principales façades maritimes.

Dans les quinze dernières minutes, le planisphère est terminé (II-Les principales routes maritimes + les façades maritimes).

PowerPoint - 565.5 ko
Planisphère

Quatrième séance : comprendre les aménagements et le rôle des acteurs du port.

Diapo 7 : Quels sont les aménagements portuaires ? Il y a des grues et des chargeurs de conteneurs qui facilitent l’intermodalité.

Diapo 8 : Qui sont les gens du port ?

En fin de séquence, les élèves produisent un croquis du terminal.

PDF - 165 ko
Croquis du terminal Keppel

Bibliographie :
- Rodolphe de Koninck, Singapour un atlas de la révolution du territoire, Territoire Reclus, Montpellier, 1992.
- Denis Retaillé (s/ dir.), La mondialisation, ed. Nathan, 2007
- Un TDC "le commerce maritime" n°954 , SCEREN [CNDP]
- Laurent Carroué, Géographie de la mondialisation, A. Collin, 2007 (3ème édition)

Auteur de l’article

Franck L’HOSPITALIER

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
  • Et 1917 devient révolution... l'exposition a ouvert ses portes hier à la @Actu_BDIC 8 et 15/11 visites enseignants lien
  • L'héritage de Vidal de la Blache, rencontre le 14/11 à la @laBnF. Le programme ; lien
  • 12 octobre 2017

    Des outils pour les professeurs de collège, intéressants aussi pour professeurs lycées : mieux connaitre HG collège lien
0 | 5 | 10 | 15