Histoire-Géographie

La découverte de l’autre

23 / 03 / 2011 | ANANIAN Jérôme
Prolongement "histoire des arts" pour le lycée

Au XVIe s., la conquête de l’Amérique confronte l’"ancien" et le "nouveau" monde dans un véritable "choc des civilisations".
Les bouleversements culturels et intellectuels consécutifs à la découverte de l’autre participent à la rupture que constitue cette période charnière de la Renaissance et de l’humanisme en Europe.
On peut mesurer les effets réciproques de cette rencontre en Amérique et en Europe en focalisant l’étude sur les représentations artistiques qu’elle a suscitées.

Objectifs

Le chapitre sur "l’élargissement du monde aux XVe-XVIe s." s’inscrit dans le thème 4 "nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne". Il vise donc à montrer les bouleversements culturels et intellectuels engendrés par les contacts de l’Europe avec d’autres civilisations.
Dans le choix opéré ici, les élèves devront pouvoir mesurer les effets culturels et intellectuels de la rencontre entre l’Europe et l’Amérique, à partir d’une approche "histoire des arts".
En Amérique, on présentera rapidement le niveau de civilisation des peuples autochtones - qui tranche avec les stéréotypes qui circulent en Europe sur ces hommes "à l’état de nature" - et sur leur déclin.
En Europe, on montrera que la conquête s’accompagne de la certitude de la supériorité de sa civilisation et de la légitimité de sa domination, en même temps que se développent des interrogations sur la nature humaine, à l’origine du mythe du "bon sauvage", support fertile de l’autocritique de l’Occident.

Niveau

Seconde

Temps

Le thème 4 est prévu pour 10 à 11 heures. La séance proposée ici peut durer une heure, avec un travail préparatoire à la maison.

Intégration dans les programmes

La séance s’intègre dans le thème 4 : Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne.
Le premier chapitre se propose de mesurer "l’élargissement du monde (XV-XVIe s.)", à travers trois entrées : Constantinople (zone de contact entre chrétiens, juifs et musulmans), un navigateur européen et ses voyages de découverte ou un grand port européen, et une cité précolombienne confrontée à la conquête et à la colonisation européenne ou Pékin, une cité interdite ?
La séance d’une heure proposée ici vient donc en conclusion de l’étude d’une cité précolombienne, en trois heures.
On peut ainsi partir de l’exemple de Mexico-Tenochtitlan face à la conquête menée par Cortès en 1519-1521. Puis la mise en perspective mène à étudier la carte des premiers empires coloniaux au XVIe s., avec ses implications politiques et économiques. Enfin, le thème de la découverte de l’autre permet de mesurer les effets culturels et intellectuels de cette conquête.

Pour les deux premières parties, le professeur peut s’inspirer de la proposition faite pour le collège sur la fiche suivante .

Déroulement de la séance

La découverte de l’autre : bouleversements culturels et intellectuels en Amérique et en Europe

La séance démarre par la reprise d’un exercice à la maison à partir d’une gravure du XVIe s. montrant Amergio Vespucci au Nouveau monde. La correction permet de poser la problématique : "Quelles sont les conséquences culturelles de la découverte de l’Amérique pour les Amérindiens et les Européens ?"
On commence par montrer quelques aspects des civilisations amérindiennes, qui tranchent avec les représentations de la gravure, avant d’étudier les causes de leur déclin (acculturation, catastrophe démographique).
Puis la classe est divisée en deux groupes qui travaillent chacun sur trois textes montrant les débats qui agitent l’Europe sur la nature des hommes découverts en Amérique, et sur l’attitude à adopter à leur égard. Lors de la mise en commun, une allégorie des quatres continents tirée du Globe de Coronelli offert à Louis XIV montre d’abord que l’Europe se convainc de la place dominante qu’elle occupe dans le monde. L’affiche du film "Avatar" permet ensuite de souligner que le mythe du "bon sauvage" et l’autocritique de la civilisation occidentale qu’il induit est resté fécond jusqu’aujourd’hui.

Auteur

Jérôme Ananian
Clg G. Braque
Neuilly-sur-Marne