Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Histoire > Cycle 4 > L’évolution politique de la France, 1815-1914

L’évolution politique de la France, 1815-1914

19 / 12 / 2014 | CANTEUX Camille

La rapide succession des régimes politiques entre 1815 et 1870 contraste avec la durée de la Troisième République. Alors que la restauration et la monarchie de juillet ont été renversées par des révolutions, que la Deuxième République laisse la place au Second Empire suite au coup d’Etat de Bonarparte, la IIIe République, malgré des débuts difficiles, s’enracine progressivement.
L’enjeu essentiel de cette séquence est de permettre aux élèves de comprendre comment, entre 1870 et 1914, la France est devenue républicaine, ce que l’étude des lois scolaires et de l’Affaire Dreyfus rend possible. On envisage ainsi avec les élèves la pratique de la démocratie, l’ancrage de la citoyenneté et l’adoption par la République de valeurs dans lesquelles se reconnaît le plus grand nombre, autant d’éléments qui permettent à la République de s’enraciner durablement en France.

Objectifs

Connaissances : A l’issue de cette séquence, les élèves doivent être capables de situer dans le temps et de caractériser les régimes politiques de 1815 à 1914, de préciser le sens des révolutions et de la Commune. Ils doivent aussi être capables de raconter certains moments importants de la Troisième République (les lois scolaires, l’affaire Dreyfus, la loi de séparation des Églises et de l’État) et d’expliquer leur importance historique.

Démarches - capacités : La séquence proposée permet aux élèves de s’exprimer à l’oral pour raconter et expliquer (séance 1, séance 3), mais également de rédiger des textes pour raconter et expliquer (en classe, de façon progressive dans la séance 2, à la maison dans la séance 3, lors de l’évaluation de fin de chapitre).

Histoire des arts  : On propose ici un travail sur des extraits de la reconstitution de l’Affaire Dreyfus réalisée par Georges Méliès en 1899. Cela permet d’aborder les premiers temps du cinéma et de travailler sur le premier film engagé de l’histoire du cinéma. L’étude peut être menée conjointement avec le professeur de français si celui-ci aborde l’engagement d’Émile Zola dans J’accuse.

Niveau

Quatrième

Intégration dans les programmes

Ce chapitre prend place dans la troisième partie du programme d’histoire de Quatrième consacrée au "XIXe siècle" qui occupe 50 % du temps consacré à l’histoire, soit environ 15h. Il suit le chapitre sur l’âge industriel et précède le thème sur l’affirmation des nationalismes.

Temps passé

4h à 4h30 sont consacrées à ce chapitre en fonction du scénario choisi, dont 30 minutes pour une évaluation de fin de chapitre. Certains élèves sont aussi évalués durant la séquence, à l’oral et sur les textes qu’ils ont rédigés en classe et à la maison.

Déroulement

La première séance (1h) commence par l’observation du tableau de Delacroix, La liberté guidant le peuple qui conduit au questionnement suivant : pourquoi y a-t-il encore des révolutions au XIXe siècle ?
La classe est partagée en 5 groupes qui travaillent sur les différents régimes du XIXe siècle et sur les révolutions et la Commune. A l’issue d’un moment de travail sur documents, chaque groupe est invité à s’exprimer à l’oral à partir du travail réalisé afin de compléter un tableau commun permettant de caractériser chaque régime du XIXe siècle et de travailler sur les révolutions. Le professeur complète, précise, développe certains points et présente les premiers temps, difficiles, de la Troisième République.
Cela conduit les élèves à poser la problématique qui guide la suite du chapitre : Comment la France est-elle devenue républicaine ? Qu’est-ce qui a permis à la République de s’enraciner ?
Un travail de préparation est donné pour la séance suivante.

Les deux séances suivantes (2h à 2h30) permettent de commencer à répondre à cette problématique à travers l’étude des lois scolaires (1h) et de l’affaire Dreyfus (1h à 1h30 en fonction du scénario choisi). Il s’agit, conformément aux programmes, de "raconter des moments significatifs de la IIIe République et d’expliquer leur importance historique", en l’occurrence en montrant dans quelle mesure ces moments importants ont contribué à l’enracinement du sentiment républicain.

La séance consacrée aux lois scolaires s’appuie sur le travail de préparation à la maison et s’organise en deux temps qui permettent aux élèves de rédiger un texte. Tout d’abord, on reprend collectivement les différents éléments qui permettent de montrer comment les lois scolaires ont été élaborées. On insiste sur le processus démocratique. Les élèves sont ensuite invités à rédiger un texte pour "raconter comment les lois scolaires ont été adoptées". Dans un deuxième temps, on précise le sens et le rôle de ces lois en reprenant sous forme de mots-clés les informations relevées dans le travail préparatoire. Le professeur complète, explique, précise certains points et complète la liste. Les élèves doivent ensuite rédiger un texte pour "expliquer le rôle de l’école dans la Troisième République".

La séance consacrée à l’affaire Dreyfus se déroule en trois étapes. Dans un premier temps, il s’agit de raconter le déroulement de cette affaire. On s’appuie pour cela sur certains passages de la reconstitution de l’affaire Dreyfus réalisée par Georges Méliès (1899). A la suite de ce travail, un élève est invité à raconter, à l’oral, les trois moments clefs de l’affaire Dreyfus. La problématique est alors posée : pourquoi l’affaire Dreyfus est-elle si importante qu’on y consacre un film aux tous premiers temps du cinéma ?
On met alors en lumière les enjeux de l’affaire Dreyfus. Un travail écrit individuel de recherche sur documents permet de préciser les acteurs et les valeurs qui s’opposent dans cette affaire. On reprend collectivement ce travail pour aboutir à un tableau qui oppose les deux camps et leurs valeurs. Les lieux de l’affrontement entre les deux camps sont précisés (presse, parlement, rue, duels...). On reprend alors les différents moments de l’affaire Dreyfus en précisant quelles valeurs l’emportent à quel moment.
Un élève, en s’appuyant sur le travail réalisé collectivement explique à l’oral ce qui fait de l’affaire Dreyfus un moment important pour la Troisième République.
A la maison, les élèves rédigent un texte pour "raconter l’affaire Dreyfus et expliquer pourquoi il s’agit d’un moment important pour la Troisième République".
Il est difficile de réaliser cette séance en moins d’1h30. Si on veut ne consacrer qu’une heure à ce sujet, peut-être faut-il alors renoncer au travail à partir du film et prendre d’autres documents comme supports au récit (des photographies par exemple).

La dernière séance (30 minutes) est un moment de cours dialogué qui répond à la problématique de départ "Comment la France est-elle devenue républicaine ? Qu’est-ce qui a permis à la République de s’enraciner ?" sous forme de schéma fléché. On reprend les différents éléments vus précédemment, en s’appuyant sur les documents étudiés avec les élèves et éventuellement sur une iconographie complémentaire : la pratique démocratique (en insistant sur le rôle central du parlement), la naissance de la citoyenneté, l’adoption de valeurs universelles dans lesquelles le plus grand nombre peut se reconnaître.

L’évaluation (30 minutes) peut porter sur la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat. A partir de deux documents portant sur cette loi, les élèves rédigent un texte pour "raconter comment la loi de 1905 a été adoptée et montrer pourquoi il s’agit d’une loi importante pour la Troisième République". Ils réactivent ainsi la démarche et les connaissances mises en œuvre dans la séance consacrée aux lois scolaires et montrent ce qu’ils ont compris du schéma final et s’ils sont capables de le réinvestir.

Matériel

Si on choisit de diffuser le film de Georges Méliès, un téléviseur ou un vidéoprojecteur sont indispensables. Une connexion internet peut être utile car le film est visible à l’adresse suivante : http://www.europafilmtreasures.fr/PY/365/voir-le-film-programme_laffaire_dreyfus

Bibliographie et sitographie

Sylvie Aprile, La révolution inachevée (1815-1870), Paris, Belin,2010.
Vincent Duclert, La République imaginée (1870-1914), Paris, Belin, 2010.
Patrice Boussel, L’Affaire Dreyfus et la presse, Paris, Armand Colin, 1960.
Iconographie autour de l’affaire Dreyfus :
http://expositions.bnf.fr/zola/dreyfus/intro.htm
http://www.histoire-image.org/site/rech/resultat.php?mots_cles=Affaire+Dreyfus
http://www.dreyfus.culture.fr/fr/
http://www.savoirs.ens.fr/savoir-et-engagement/pageG08.html
Iconographie et documentation autour de l’école
Site du Musée national de l’éducation (INRP)
http://www.inrp.fr/musee/

Télécharger les documents

Powerpoint - 9 Mo
Description de la séquence
PDF - 477.9 ko
Fiche élève séance 1
PDF - 356.8 ko
Fiche élève séance 1 (révolutions)
PDF - 3.7 Mo
Fiche élève séance 2
PDF - 2.3 Mo
Fiche élève séance 3

Auteur

Camille Canteux, collège Joséphine Baker, Saint-Ouen (93)

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 23 octobre 2017

    #11novembre : Découvrez les objets de la collection du @M2GMeaux en #LSF : visite guidée "Le corps en guerre" lien #ww1pic.twitter.com/8Kk0Afthd5
  • 21 octobre 2017

    Un excellent scénario de l’académie de Paris signalé par nos collègues d’ @eduscol_EMI lien
  • Des traces et des données pour comprendre un fait historique, retrouvez l’homme derrière l’hommage avec @canope_94 et @Jul_Dum lien
  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
0 | 5 | 10 | 15