Histoire-Géographie

La chrétienté médiévale

06 / 12 / 2011 | KURIL Alexandra

L’étude de la question prend appui sur deux études :
Un élément du patrimoine religieux replacé dans son contexte historique.
Un exemple pour éclairer les dimensions de la christianisation en Europe

Objectifs :

1er chapitre du thème III sur les « Sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XI au XIIIe siècle ».

La question traite de la place fondamentale de la chrétienté dans l’Europe médiévale et contribue à la structure de l’organisation de la société médiévale.

Intégration dans les programmes :

Question obligatoire, Seconde, lycée.
Articuler le programme de cinquième à celui de seconde

Déroulement précis de la séquence :

introduction :
Aldebrandin de Sienne, miniature

  1. Quels personnages peut-on identifier ?
  2. Quelles sont leurs fonctions ?
  3. Comment peut-on hiérarchiser leurs rôles dans la société ?
  4. Comment peut-on expliquer l’importance du clergé ?
  5. A quel contexte économique et démographique l’outil du paysan fait-il référence ?

Le clerc apparaît comme guide de la société.

A. L’organisation de la chrétienté en Europe :

Dans quelle mesure l’Église est-elle le fondement de la société médiévale ?

Séance 1 : les sacrements, portes du ciel

Comparaison du tableau de l’Autel de la cathédrale d’Albi , Le Jugement Dernier, avec un extrait du roman d’Umberto Eco, Le nom de la rose, qui décrit un tympan représentant une scène du jugement dernier et comparaison avec une mosaïque byzantine fin XIIe-XIIIe, représentant également le jugement dernier.

Pour rédiger votre paragraphe, vous réfléchirez notamment aux questions suivantes :

  1. Quels aspects du Jugement dernier les deux documents présentent-ils ?
  2. Quelle importance a le Christ dans cette représentation ?
  3. Comment le Jugement dernier est-il perçu par les chrétiens ?
  4. Comment peut-on expliquer cette perception ?

On entre dans la société chrétienne par le baptême ((Décrets de Gratien) et le dernier sacrement (fresque romane byzantine).

Séance 2 : L’Église, une communauté de clercs et de laïcs

Il s’agit de montrer comment les clercs encadrent les laïcs et comment ils doivent conduire l’ensemble de la société au salut.
L’analyse de l’Exultet du Mont-Cassin (manuscrit liturgique en forme de rouleau) montre que l’Eglise est la Mater Ecclesia, la mère de la société :
l’Église est au centre, les chrétiens disposés de part et d’autre mais inclus dans le même bâtiment afin de montrer l’unité ecclésiale.
Les clercs sont à droite de l’Église afin de montrer la césure majeure qui divise la société médiévale comme l’affirme le décret de Gratien (1130-1150), base du droit canonique, « il existe deux sortes de chrétiens », les clercs et les laïcs.
Ainsi l’Église est non seulement un bâtiment de culte mais aussi l’institution cléricale, le clergé, dont le pape est le chef suprême.

Après avoir montré la séparation de la société entre clercs et laïcs, on présente la distinction entre clergé séculier et clergé régulier :
Un premier document montre comment le clergé séculier encadre les fidèles :
- « Un prêtre bénissant les époux », Codex justinianum, XIIIème siècle
Un second document montre que les moines vivent en dehors du monde et prient pour le salut des âmes :
- extrait du film de Jean-Jacques Annaud, le nom de la Rose. Séquence présentant la règle de saint-Benoît, lue au cours du repas des moines.

Séance 3 : L’église, lieu d’encadrement des fidèles

La présence de la religion dans la ville est bien visible à travers les églises notamment la cathédrale pour les cités où réside un évêque.
A travers l’étude de la cathédrale Sainte Cécile d’Albi, il s’agit de montrer comment l’Église multiplie les efforts pour encadrer les citadins et répondre à leurs attentes spirituelles.
Cette étude permet de mettre en relation l’ensemble du thème III.

Les documents présentés sont :

- Un lien vers la visite virtuelle : http://www.albi-tourisme.fr/fr/pagesEditos.asp?IDPAGE=1
- Une photographie de la cathédrale au cœur de la ville.
- Une carte d’Albi au Moyen-Âge
- Un plan de la cathédrale
- L’autel, les fonts baptismaux

Une photographie de l’Autel avec la plus ancienne scène peinte du jugement dernier. On en déduit que la préoccupation primordiale de l’homme : faire son salut et la possibilité d’accéder à la vie éternelle après le jugement dernier.

D’après ces documents, comment la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi, construite à partir du XIIe siècle, permet-elle au clergé séculier d’encadrer les laïcs et d’œuvrer pour leur salut ?

B. La chrétienté entre intégration et répression

Comment le Christianisme s’étend-il à l’ensemble de l’Europe ?

Séance 1 : L’expansion de la chrétienté

- Présentation d’une carte présentant l’évolution territoriale de la chrétienté entre le XIe et XIIIe siècle. On montre ainsi la forte expansion du christianisme en Europe.

On en explique ensuite les raisons :
- Héritage de la christianisation au sein de l’Empire romain, en Orient et en Occident (Schisme en 1054)
expansion en Occident :
- La chrétienté d’Occident va s’étendre par les missionnaires, qui donne naissance à une nouvelle chrétienté dans le Nord et dans l’Est de l’Europe :

Photographie d’une église paroissiale du XIIe siècle à Borgund en Norvège.
- Légende du Graal dans la légende du Roi Arthur :
http://expositions.bnf.fr/arthur/arret/05_1.htm
- Carte de la Reconquista

Mais également à travers la croisade en Orient :
- Texte de l’appel à la croisade d’Urbain II, miniature prise de Jérusalem/carte des croisades.

Consigne : A partir des documents présentez l’importance et les raisons de l’expansion du christianisme en Europe.


Séance 2 : Les hérésies et leur répression

A partir de la fin du XIe siècle, les hérésies se multiplient en occident :
Elles expriment des désaccords doctrinaux et un rejet de l’Église et des clercs, accusés de rechercher la richesse et le pouvoir.
extrait du film de Jean-Jacques Annaud, Le nom de la rose : passage sur le débat entre les émissaires du Pape et les moines au sujet de la pauvreté du Christ.

On choisit l’exemple des Cathares pour montrer l’importance des débats doctrinaux du XI ème au XIII ème siècle. On s’appuie sur une carte présentant la diffusion de cette hérésie.

On présente les différents moyens utilisés par l’Église pour s’imposer face aux Cathares :
- Construction de la cathédrale d’Albi à partir du XII ème siècle au cœur d’une des régions les plus touchées par le catharisme.
la croisade contre les Albigeois (Illustration extraite des Chroniques de Saint-Denis, vers 1325).
- Texte sur l’organisation de l’Inquisition contre les cathares avec un extrait des Canons du concile de Toulouse en 1229.
- Extrait du film de Jean-Jacques Annaud, Le nom de la rose : passage sur la scène de l’inquisition.

Consigne : à partir des documents, montrez que l’hérésie cathare menace l’unité de la chrétienté et montrez comment l’Église réagit.

Télécharger la présentation

Télécharger la présentation

Auteur de la séquence

Alexandra Jannot-Kuril, professeur au Lycée Etienne BEZOUT, Nemours.

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 12 août 2017

    A découvrir, le formidable site “Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre” : lien
  • 14 août 2017

    [L’#archeo en images] Les objets du quotidien des soldats de la Grande Guerre lien
  • 11 août 2017

    Deux philosophes observent une véritable extension du domaine de la carte ces dernières années : lien
  • 3 août 2017

    Le #Sénat et et la #GrandeGuerre : dossier d'histoire à découvrir, depuis la déclaration de guerre par l'Allemagne aux commémorations #1GM lien
  • 5 juillet 2017

    Découvrez de nouvelles ressources et fonctionnalités #BRNEDU pour les cycles 3 et 4 en #histgéo et en EMC #EcoleNumériquepic.twitter.com/96bZ6WDHQS
0 | 5 | 10 | 15