Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Géographie > Lycée > Première > Transports, mobilités et développement durable : le cas de l’Ile de (...)

Transports, mobilités et développement durable : le cas de l’Ile de France

01 / 10 / 2011 | TIFFREAU Emmanuel

Après avoir pris conscience des divers problèmes liés à l’engorgement des réseaux de transport, on s’intéresse aux raisons de l’aménagement par la région Ile de France d’un pôle d’échanges (Val de Fontenay). On étudie ensuite des perspectives alternatives, ainsi que leur limites, avant de clore la séquence par une analyse du projet du Grand Paris.

Objectifs

Il s’agit pour les élèves de faire le lien entre leurs déplacements personnels et les politiques des transports conduites par les pouvoirs publics. En outre, les élèves doivent appréhender les enjeux actuels de développement durable et d’équité socio-territoriale. Cette séquence vise, enfin, à faire pratiquer la géographie, par la réalisation d’un croquis, la comparaison de cartes et documents produits par les acteurs et l’utilisation d’un Système d’Information Géographique (SIG).

Niveau concerné

première S, ES et L (nouveau programme 2010)
La séquence aborde des points du programme de seconde, autour de la problématique des villes et du développement durable.

Intégration dans le programme

La séquence permet d’entrer dans le programme. S’apparentant à une étude de cas, la séquence peut être conduite en début d’année. Elle ressort à la fois du thème 1 (« Comprendre les territoires de proximité » à travers les questions « Approches des territoires du quotidien » et « La région, territoire de vie, territoire aménagé ») et du thème 2 (« Aménager et développer le territoire français », à travers les questions « La France en villes » et « Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation »).

Notions abordées

aménagement, mobilités, développement durable, inégalités socio-spatiales.

Capacités travaillées

Identifier et localiser un lieu (I.1), changer les échelles et mettre en relation (I.2), exploiter et critiquer des documents (II.1), organiser et synthétiser les informations en réalisant croquis et schémas (II.2), utiliser les ressources en ligne (sites Internet, SIG) pour prélever de l’information de manière critique (III. 1)

Situation pédagogique

La séquence peut prendre cinq heures. La première heure permet de prendre la mesure du problème, tout en s’appuyant sur la participation et le vécu des élèves, qui sont également des usagers. L’étude de cas sur le pôle d’échanges de Val de Fontenay nécessite deux heures, dont une partie pour le croquis de synthèse. Si l’on peut disposer d’une connexion à Internet en classe, ou encore d’une salle informatique, on pourra faire travailler les élèves sur le Système d’Information Géographique (SIG) du STIF (accès par un moteur de recherche : « Atlas des transports publics d’Ile de France »), par lequel on peut simuler des trajets et naviguer en Ile de France en faisant varier les échelles, au gré des changements de types de transports utilisés. La quatrième heure consiste en l’étude d’un article de presse, scindé en deux parties pour aborder deux problématiques différentes. Le dernier moment consiste en une analyse du projet du « Grand Paris », occasion de conclure la séquence, mais qui peut aussi donner lieu à une activité de recherche, puis de débat, dans la mesure ou il appelle la formulation d’hypothèses et le réinvestissement des éléments préalablement étudiés.

Auteur

Emmanuel Tiffreau, Lycée Louis Armand, Nogent sur Marne

 

Mots-clés

 PREMIERE - géographie  lycee