Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Histoire > Cycle 4 > La violence de masse pendant la Première Guerre mondiale

La violence de masse pendant la Première Guerre mondiale

19 / 12 / 2012 | L’hospitalier Franck | GOURGUECHON Christophe

Dans le cadre des programmes d’histoire (en collège et au lycée) et de l’histoire des arts, comment un artiste Suisse, Félix Vallotton, se trouve confronté au problème de la représentation de la violence de masse dans la Première Guerre mondiale ?

Objectifs

Proche de la démarche hypothético déductive, notre séance part de l’interprétation personnelle des élèves du tableau de Vallotton. Dans un second temps, ils ont à confronter cette première interprétation à la réalité historique à partir d’autres sources. Il s’agit d’un enseignement de la compréhension, avec plusieurs niveaux de lecture : la confrontation entre leur interprétation et la réalité comme dit précédemment, une connaissance historique par l’éclairage de l’implicite et un apprentissage de l’étude artistique. Le contexte de la bataille de Verdun contribue également à comprendre comment Vallotton répond à une commande d’État.
Ce travail s’élabore en deux séances d’une heure.
Et l’on conclut sur la diversité des sources historiques, leur croisement et leur complémentarité.

Problématique scientifique : dans le cadre des programmes d’histoire (en collège et au lycée) et de l’histoire des arts, comment un artiste Suisse, Félix Vallotton, se trouve confronté au problème de la représentation de la violence de masse dans la Première Guerre mondiale ?

JPEG - 120.7 ko
Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz.

Mise en relation avec les nouveaux programmes de Troisième

Thème 1 L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale.

Mise en relation avec les nouveaux programmes de Première

THEME 2 / LA GUERRE AU XXe SIECLE
CHAPITRE / GUERRES MONDIALES ET ESPOIRS DE PAIX
Eduscol/Ressources : « Il s’agit dans la première partie d’étudier la manière dont les deux conflits mondiaux témoignent de l’entrée dans l’ère de la « guerre totale »… » ; Pour chaque conflit, la guerre est abordée en privilégiant la place des hommes et en s’interrogeant, à partir du sort réservé aux combattants et aux populations, sur les transformations de la nature de la guerre » ; « Cette notion [violence de guerre] permet d’interroger la manière dont les individus, les groupes et les nations ont été marqués par les situations de violence extrême (à commencer par la mortalité de masse) qui interviennent dans le cadre d’une situation de guerre, qu’ils les aient subies ou provoquées. »

Mise en relation avec l’Histoire des Arts (HDA)

Au Collège : choix de la thématique « Arts, Etats et pouvoir »
Compétences attendues : l’élève connaît des œuvres d’art appartenant aux différents domaines artistiques ; des grands repères historiques (la bataille de Verdun, 1916).
Ses attitudes impliquent une première découverte de la diversité culturelle des arts et des hommes.

Au lycée :
Eduscol/Ressources : « … le choix des œuvres susceptibles d’être étudiées dans le cadre de l’histoire des arts (…) est très ouvert. » ; « pour l’expérience combattante dans la Première Guerre mondiale : un tableau ou un dessin (…), un roman (…), une œuvre cinématographique (…), une chanson, une bande dessinée (…). »


Temps passé
Deux heures, réparties entre une présentation en classe banale, la poursuite de l’étude en salle multimédia et la reprise.

Modalités d’organisation

Utilisation de Prezi en salle multimédia :
-  pas plus de dix postes en même temps
-  chargement assez lent selon la connexion
-  si téléchargement de Prezi sur clef ou sur PC professionnel, penser à emmener l’extrait du film.

Socle de compétences

5. La culture humaniste

C.5 Avoir des connaissances et des repères sur :
- les grands traits de l’histoire de la France et de l’Europe

Déroulement pédagogique

1ère étape

Partir du document-maître, la toile de Félix Vallotton. Une seule indication est donnée : il s’agit d’une représentation de la Première Guerre mondiale.
Questionnement : que se passe-t-il dans la scène représentée ici ?
= Lister des éléments ou rédiger une première réponse au brouillon (capacité : utiliser un brouillon). Réponse attendue : avoir une interprétation personnelle des élèves sous forme de liste ou de réponse rédigée rapidement.

Puis, donner le contexte de la bataille de Verdun (faite par le professeur de Troisième ; en autonomie en classe de 1ère)

Faire un point sur la violence de masse et l’artiste à l’aide des documents suivants : un article d’un historien, la fiche biographique de l’artiste.

2ème étape

Utiliser le Prezi pour que les élèves travaillent sur les documents qui sont des sources historiques diverses : témoignages, photographies, reconstitutions historiques (film, BD). Leur laisser en autonomie, et compléter la fiche de travail ci-dessous.

Word - 166 ko
Fiche de travail

Relever les éléments de la violence de masse dans les documents qui correspondent selon eux à la représentation de la bataille de Verdun qu’en a faite Félix Vollotton. Compléter le tableau.

3ème étape

Reprendre le premier travail, confronter la réalité et la manière dont l’artiste a rendu compte de cette violence de masse à Verdun. Puis compléter encore le tableau. Nous avons conçu deux exercices de rédaction pour les classes de Troisième et de Première :

Classe de Troisième

Rédigez une réponse à la question : Comment Félix Vallotton rend-il compte (ou non) de la violence de masse dans son tableau "Verdun" (1917) ?

Classe de Première

Question finale : "En vous appuyant sur les éléments du dossier proposé (contexte et sources) et sur votre observation du tableau, commentez la représentation de la guerre proposée par le peintre."

4ème étape

En conclusion, expliquer à quelles limites Félix Vollotton a du se confronter pour représenter la violence de la guerre. Ici, les élèves doivent rédiger un texte.
Poursuivre avec une réflexion sur les sources : que doit-on retenir d’un tel document ? Peut-on considérer cette toile comme une source historique ? L’intérêt se porte sur la diversité des sources historiques utilisées, leur croisement et leur complémentarité afin d’avoir une approche global et éviter d’être simpliste.
Cette partie finale n’est pas à négliger. Ici, elle concourt à la compréhension d’un fait historique et tend à faire de l’étude des sources, un outil d’intelligence pour d’autres processus historiques.

Bibliographie/Sitographie/Filmographie/Photographie

Philippe DAGEN, Le Silence des peintres. Les artistes face à la Grande Guerre, Paris, Fayard, 1996.
Pat Mills, Joe Colquhoun, La grande guerre de Charlie, Delirium, 2011.

http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?liste_analyse=722

Stanley Kubrick, Les sentiers de la gloire, 1957.

Steven Spielberg, Cheval de guerre, 2010.

Photos de la Première Guerre mondiale

www.greatwar.nl
www.ecpad.fr

Auteurs :

Franck L’Hospitalier
Christophe Gourguechon

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
  • Et 1917 devient révolution... l'exposition a ouvert ses portes hier à la @Actu_BDIC 8 et 15/11 visites enseignants lien
  • L'héritage de Vidal de la Blache, rencontre le 14/11 à la @laBnF. Le programme ; lien
  • 12 octobre 2017

    Des outils pour les professeurs de collège, intéressants aussi pour professeurs lycées : mieux connaitre HG collège lien
0 | 5 | 10 | 15