Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Numérique-archives > Numérique et géographie > Une tentative de mise en oeuvre du didacticiel "Cartes et croquis" , (...)

Une tentative de mise en oeuvre du didacticiel "Cartes et croquis" , document professeur

27 / 11 / 2003
document professeur

Beaucoup d’entre nous sont à la quête perpétuelle du St GRAAL de l’enseignant géographe, à savoir, l’outil idéal de cartographie, qui, simple de manipulation serait en mesure de rendre très rapidement actifs nos élèves face à ce type de document, tout en leur en inoculant subrepticement les principes essentiels. Ils sont en fait à la recherche d’un logiciel qui permette à l’élève de multiplier les tentatives et manipulations jusqu’à aboutir à la réalisation par tous de cartes simplifiées voire de croquis de synthèse ou encore d’analyse de paysages caractéristiques des pays ou régions étudiées dans le cadre des programmes. Pour la plupart aussi, ils exigent un didacticiel ouvert qui leur permette de construire leurs propres scénarios pédagogiques à partir de leur propre base documentaire, selon une problématique pédagogique toute personnelle. Il semblerait que le didacticiel CARTES ET CROQUIS de notre collègue SYLVAIN GENEVOIS soit sur le point de réaliser cette alchimie, et, moyennant quelques améliorations, de devenir l’outil que nous recherchons tous . L’auteur nous a confié lui même à l’occasion d’un échange de mail précédant ce travail : " Je ne prétends pas avoir fait un logiciel sans reproche, mais ma volonté était de mettre à disposition des collègues une petite application pratique pour aider les élèves dans la méthodologie du croquis ". Sa modestie honore notre collègue, mais il faut au risque de le contrarier, avouer que cette "petite" application est pleine de ressources pour peu que l’on fasse preuve d’imagination dans sa " mise en scène " pédagogique. Elle peut être utilisée de manière brute comme un didacticiel, et un utilisateur peu expérimenté trouvera dans les exemples fournis et les exercices proposés, largement matière à mettre ses élèves en action. Nous avons préféré explorer les possibilité du logiciel comme outil de création cartographique, voici la relation de notre tentative.

Objectif

Obliger à la lecture attentive des consignes de navigation et de travail si l’on veut aboutir à une production . Obliger à la fréquentation des pages du manuel pour en extraire les renseignements à cartographier. Imposer une réflexion sur le contenu de la légende, l’ordre de son élaboration, le sens des figurés et des tracés choisis. Faire prendre conscience aux élèves de la nécessité d’une réflexion préalable à la réalisation du travail de cartographie, voire du croquis cartographique (structuration et mise en place des items de la légende, choix des figurés, structuration de la schématisation ) à partir d’une lecture analytique de documents divers tirés de leur manuel d’histoire et géographie.

Intérêt de l’informatique

Permettre la prise en main d’un outil de cartographie qui favorise la multiplication des tentatives de représentation et un retour sur le travail aussi fréquent que nécessaire, tout en ayant comme objectif final un document lisible et surtout démonstratif et structuré. Faire acquérir une certaine méthode dans la pratique cartographique, propre à être réinvestie dans la suite de la scolarité. Faire réaliser un travail qui intègre à la fois les objectifs du programme en matière de contenu et la manipulation d’un logiciel de cartographie, permettant de pratiquer, voire de valider un grand nombre de compétences figurant parmis les objectifs du B2i.

Situation pédagogique

niveau

Collège, classe de quatrième, séances de travaux pratiques en salle informatique équipée d’un réseau dont le serveur (il est tout à fait possible de travailler en local uniquement, ceci ne dépend que des conditions matérielles)comporte un sous répertoire où les élèves trouveront les fichiers de travail qu’ils utiliseront pour effectuer le croquis et restituer le travail une fois terminé. Les élèves de cette classe de quatrième sont expérimentés et à l’aise face à la machine, ce sont des adeptes du menu déroulant et des rois du double clic. Nous voulons dire par là que la culture informatique de l’établissement conditionne la rapidité de prise en main de tels outils. Cette classe est déjà fortement familiarisée avec des logiciels de PAO, de traitement de texte et de l’image, etc.… mais surtout avec la gestion d’une arborescence et un travail collaboratif en réseau. Cependant il faut noter que si l’on dispose d’un mode d’affichage adapté, moniteur de grand format ou vidéo projecteur, la prise en main par des élèves moins expérimentés est possible quoique moins rapide.

Modalités d’organisation

Séquence N°1 :

Présentation en classe du logiciel et de toutes ses fonctionnalités sur vidéo projecteur et étude des FICHES D’UTILISATION qui contiennent les composants et principes de SON. Ces fiches à imprimer (voir fichier joint : NAVcroquis1) sont reprises du site des CLIONAUTES, d’après un travail de notre collègue Pascal BOYRIES.

Séquence N° 2 et 3 :

Les élèves sont regroupés par paires face aux quinze machines dont dispose la salle informatique , équipée par ailleurs d’un moniteur de grande taille qui permet de reprendre si nécessaire les manipulations face au groupe (On renverra de préférence individuellement à la fiche de consigne).Ils sont alternativement manipulateurs et observateurs, séquence par séquence au début , puis pendant la séquence un fois acquises les manipulations de base.

La séquence de travail s’effectue à l’aide de la fiche de TRAVAUX PRATIQUES ci-jointe (FICHETPRU401 et FICHETPRU402).
Cette fiche comporte à gauche les instructions de navigation propre à notre arborescence et au travail en réseau ( Elle pourrait donc en comporter de toutes autres, voire aucune, une fois le logiciel pris en main et les manipulations acquises).

A droite les consignes de travail, qui sont très importantes , car non seulement elles conditionnent le bon déroulement de la séance mais génèrent les bons réflexes (Ex : penser la légende après avoir sélectionné et hiérarchisé les informations pertinentes).

La réussite de l’exercice suppose une observation fine des documents du MANUEL et la lecture des paragraphes conseillés. C’est bien évidemment là et de loin l’un de nos objectifs en classe de collège et peut être plus loin d’ailleurs (faire lire les consignes, vous le savez tous relève parfois de nos jours, chers collègues, d’un travail titanesque !!!).Il faut avouer, à l’expérience, que cette activité intégrant les TICE , génère une attention aux consignes bien plus importante que toute autre méthode, la volonté d’aboutir étant, pour la plupart, très présente.

L’enseignant se trouve quant à lui en position d’enseigner " derrière l’épaule " selon l’expression popularisée par nos collègues Canadiens, il sera aussi en situation de mesurer les difficultés de certains de très près (elles sont parfois mises en évidence de manière impitoyable dans ce cas) et bien sûr de faire évoluer formulation des consignes et modalités de l’exercice.

Intégration dans le programme, préalables, suites Préalables

l’étude des généralités sur l’Europe a permis de manipuler de nombreux documents mettant en évidence les éléments structurant l’Espace Européen (réseaux urbains et de communication, etc…) Etude du Royaume-Uni au travers de la problématique suggérée et repérable dans les documents et le contenu du manuel. Construction de croquis de synthèse mettant en évidence les spécificités des pays étudiés : contraintes du relief, le peuplement et le poids de l’histoire, l’organisation du territoire qui en résulte. Le savoir faire élaboré sera réinvesti, moyennant ajustement si nécessaire, dans l’étude des deux autres pays figurant au programme et dans l’étude régionale de la France, à partir de fonds de cartes élaborés à cet effet et des informations disponibles dans le manuel en usage.

Temps passé

Pour l’expérimentateur ( ou le futur utilisateur).

Prise en main du logiciel et phase de documentation : 5/6h.
" Un certain temps " dirons-nous en parodiant un sketch bien connu (des cinquantenaires). Pour la prise en main du logiciel, rien que de très normal, le dépouillement de l’abondante et très complète documentation étant encore plus consommateur de temps ( mais il faut savoir en perdre pour en gagner, n’est-ce pas !!!)

Elaboration du scénario pédagogique et des fiches élèves : 4h.

Le scénario dépend bien sûr du niveau d’équipement et de la culture informatique de l’établissement. Il est tout à fait réalisable si les conditions matérielles sont réunies, à savoir : une salle de quinze postes en réseau ou non, un moniteur de grand format ou un vidéoprojecteur mobile (utilisable en salle de cours aussi bien qu’en salle informatique afin de reprendre les manipulations face à la classe aussi souvent que possible).
Réalisation des fiches : elles doivent être rédigées en concordance avec le contenu du manuel, testées et modifiées aussi souvent que nécessaire pour guider au mieux les élèves dans les étapes de la construction et leur faire acquérir les méthodes par la manipulation.

Manipulation sur les fichiers afin de pouvoir utiliser des fonds de carte adaptés au projet, il a fallu à partir des fonds proposés ( fond de carte vierge de la Grande Bretagne, plus délimitations régionales) ajouter le réseau hydrographique et les limites régionales, afin de permettre une localisation plus fine par les élèves lors des exercices .

Pour les élèves :

Trois séances plus celle de présentation, pour aboutir à une production évaluable ( et évaluée après impression des documents).

- Une séance de présentation de 30 minutes en classe de la fiche d’utilisation du logiciel, avec démonstration. Pour des élèves non initiés il serait préférable de réaliser une séquence simplifiée de manipulation du logiciel à partir d’un exemple concret, guidé sur grand écran par l’enseignant.
- Deux séquences en salle informatique d’une heure chacune ( la seconde toujours plus productive pour les plus actifs).

Logiciel utilisé

Cartes et croquis : Version 2.1 Didacticiel de cartographie. Auteur PASCAL BOYRIES, formateur à l’IUFM de LYON.
Didacticiel d’un grand intérêt de par l’importance des exercice déjà réalisés et surtout de son aspect ouvert. On peut en effet enrichir la base de donnée de cartes et d’exercice, créer ses propres fonds de carte et modifier ceux déjà présents grâce à un gabarit fourni dans le logiciel.
La transformation de ce gabarit livré en 16 COULEURS, dans un format en 256 ou 16 millions de couleurs. L’installation en réseau est possible moyennant l’installation de fichiers spécifiques sur chaque machine, elle est expliquée dans la documentation ( pour des raisons de temps nous ne l’avons pas testée, mais elle le sera lors de la mise en état du réseau au mois de JUIN).

Description du contenu

Les consignes d’installation vous amènent à installer le didacticiel lui-même, plus un éditeur d’icônes en racine d’un de vos disques durs, et ce pour pouvoir accéder à la bibliothèque de fonds de carte.

La documentation : on consultera avec profit ces fichiers placés en racine de l’installation du CDROM :
1. Notice.rtf : conseils d’installation, présentation, pourquoi Cartes et Croquis, présentation du pack établissement : des exercices complémentaires (50) qui peuvent être intégrés dans le répertoire idoine du logiciel. ( Notre doublement collègue P STOLLER du PMC de St DENIS et membre du GRIDHG de Créteil a déjà mis en ligne ce document sur ce site , sous la forme d’un fichier.lwp, consultable sous LOTUS wordpro, il y ajoute quelques pistes d’utilisation dans différentes matières)

2. lisez-moi.txt : onze pages qui reprennent le contenu de la notice plus la liste des exercices complémentaires.

3. fiche-méthode.rtf : on y expose en trois fiches : la prise en main à partir d’un exemple (les dynamiques spatiales aux Etats- unis), l’importation de nouveaux fonds de cartes et la manière de les personnaliser dans le fichier gabarit fourni avec le logiciel (il faut pour cela user d’un traitement d’images externe au logiciel), les étapes de l’élaboration du croquis et l’utilisation de la fonctionnalité " calques " ( difficile pour des élèves du niveau concerné mais recommandé pour des lycéens)

4. croquis.hlp : Présentation de Cartes & Croquis : La Carte. La Légende. Le Titre. Le Commentaire. Pour en savoir plus : Gestion des fonds et des calques. Gestion des textes de légende, titre et commentaire .Utiliser le presse-papiers. Panneau de commandes et Menus contextuels. Palette d’icones et Signes personnalisés. Palette des couleurs et gestion des trames. Polices de caractères. Impression.

5. icônes.hlp : logiciel éditeur, convertisseur et extracteur d’icônes

Dans un répertoire WEB : un fichier HTML nommé PRESENTATION signé de notre collègue PASCAL BOYRIES et issu du site des CLIONAUTES ( repris en bref dans notre fiche d’aide) comporte en sus des explications sur la confection de fonds de cartes personnalisés et ouvre des perspectives pour l’intégration de photos et l’étude de paysage à l’aide du même outil.

Aspects techniques

Un CDROM, d’installation simple qui occupera 4,5 Mo en racine de votre disque dur, fonctionne sous WINDOWS 95 , 98, 2000.L’affichage écran doit être paramétré en 256 couleurs et 800*600 pixels. La totalité des fonctions est utilisable, cependant le zoom n’est pas utilisable, dans la version actuelle il est difficile de retourner au document de base lorsque l’on est parvenu l’activer, il semblerait que cela proviennent de compatibilité Windows comme nous l’a relaté l’auteur lors de notre échange(En ce qui concerne les fonctions Zoom et Exportation, elles rencontrent parfois des difficultés dues au fait que Windows n’arrive pas à actualiser la fenêtre carte (surtout lorsqu’aucune opération n’a été faite sur celle-ci). Une version à jour sera distribuée dès que le problème sera réglé. Il est vrai que pour l’usage que nous décrivons, il s’avère très important, voire indispensable à l’avenir.

Aspects éditoriaux

Produit édité et distribué par l’auteur, notre collègue :
Sylvain GENEVOIS
2458 Grande Rue 01700 MIRIBEL
Tel et fax : 04 78 55 14 11
Adresse Mel : sylvain.genevois@lyon.iufm.fr
Site Internet : http://ctw.genevois.net

Bilan de l’expérimentation

S’il faut reconnaître que l’investissement en temps peut sembler important, il faut aussi convenir que ce mode d’utilisation du logiciel devient très rapidement productif. En outre il place les élèves en situation d’agir sur le document et de multiplier les productions, ce qui n’est pas toujours le cas dans la pratique traditionnelle. Les élèves les plus habiles parviennent dès la troisième séance à produire des cartographies très explicites et qui illustrent assez bien la problématique induite par les informations tirées du manuel. Ils s’aperçoivent aussi que les choix effectués pour composer la légende, les types de figurés, et l’ordre de réalisation du croquis sont essentiels non seulement pour la lisibilité graphique mais aussi pour celle de leur propos. Quant au commentaire, il est bien évidemment à la hauteur des capacités rédactionnelles de chacun (mais de cela personne ne doutera), cependant on constate une production plus abondante et parfois plus pertinente tant il est vrai qu’il est plus facile d’analyser une production graphique qui est déjà elle-même le produit d’une réflexion préalable. En bref, nous disposons là d’un outil permettant par la pratique répétée de faire intégrer les principes de la cartographie et du croquis. Au-delà on peut aussi envisager de l’utiliser pour l’analyse de paysages.

Auteur de la fiche

PIGANIOL Jean Michel, enseignant au collège des Tilleuls à CLAYE, coanimateur du PMC du district .

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 21 octobre 2017

    Un excellent scénario de l’académie de Paris signalé par nos collègues d’ @eduscol_EMI lien
  • Des traces et des données pour comprendre un fait historique, retrouvez l’homme derrière l’hommage avec @canope_94 et @Jul_Dum lien
  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
  • Et 1917 devient révolution... l'exposition a ouvert ses portes hier à la @Actu_BDIC 8 et 15/11 visites enseignants lien
0 | 5 | 10 | 15