Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Numérique-archives > Numérique et Histoire > Analyse d’une image de combat lors de la Première Guerre mondiale

Analyse d’une image de combat lors de la Première Guerre mondiale

28 / 03 / 2005

Présentation

Cette présentation de type de Powerpoint a pour objectif de faciliter l’analyse d’une photographie. Celle-ci est censée réprésenter une scène de combat lors de la Première Guerre mondiale. Elle permet à la fois de travailler la représentation de la Guerre et de travailler l’analyse d’image.
Cette image est extraite du site « l’histoire par l’image » www.histoire-image.org.

Ce site propose de très nombreuses images sur la période 1789-1939. Chaque image est contextualisée, analysée, et interprétée. Pour certaines images, le site propose également une animation qui facilite la description et l’analyse de l’image. C’est le cas ici pour cette image.

Toutefois, sans connexion internet en classe, il est difficile de visualiser une telle animation. C’est pourquoi il a été décidé d’utiliser un logiciel de présentation pour mettre en avant certains éléments de l’image afin de guider l’oeil de l’élève en insérant des flèches, des cadres, en faisant des zooms sur certaines parties de l’image,... Les connaissances techniques pour mettre en place ce type de présentation sont relativement simples.

Utilisation pédagogique

La mise en oeuvre pédagogique peut se faire en quatre temps :

1. Description de l’image par les élèves à partir des trois premières diapositives.
2. Compléments de descriptionpar l’enseignant avec mise en avant d’éléments importants (diapositives 4 à 8)
3. Analyse critique de l’image par les élèves en les invitant à distinguer les éléments vraisemblables et les éléments invraisemblables.
4. Mise en avant par l’enseignant des éléments invraisemblables (diapositives 9 à 12). Cette dernière partie permet de conclure qu’il s’agit d’une image fabriquée et non d’une photographie prise lors d’un combat réel.

On peut bien entendu imaginer d’autres scénari pédagogiques. Mais, dans tous les cas, cette présentation nécessite un commentaire oral de la part de l’enseignant. Pour guider ce commentaire, nous avons repris les textes proposés dans le site en insérant à chaque fois le numéro de la diapositive correspondante.

Contexte historique

[diapositive 1] « Au moment où éclate la Première Guerre mondiale, la photographie est encore considérée comme le meilleur moyen de s’approcher de la réalité. On parle d’objectivité irréfutable et, à ce titre, on estime que l’image instantanée est parfaitement adaptée pour rendre compte du nouveau conflit moderne. Ainsi, pendant toute sa durée, un nombre incalculable de clichés sont pris, à l’aide d’appareils de formats divers, par des photographes professionnels ou de simples amateurs, en l’occurrence des soldats partis avec leur propre matériel. Toutefois, parmi les différents sujets traités, les photographies représentant des scènes de bataille sont extrêmement rares et souvent incomplètes ou imparfaites. »

Analyse

[diapositive 2] « Le (...) cliché a été publié le 15 mai 1915 dans l’Illustration. [diapositive 3] Selon sa légende, il s’agirait de la prise de l’éperon sud-est de Notre-Dame-de-Lorette, le 15 avril 1915. On le retrouve dans une autre revue, Sur le vif, datée du 7 août 1915. Cette vue d’ensemble présente de côté une charge de fantassins français. [diapositive 4 et 5] Baïonnette au canon, ils gravissent un terrain en pente pour s’emparer, semble-t-il, d’une position ennemie. [diapositive 6] L’un d’eux, brandissant son arme, se dégage du groupe et l’entraîne plein d’allant. [diapositive 7 et 8] Deux autres hommes sont à terre, l’un situé à l’avant paraît seulement blessé, alors que le second allongé au premier plan paraît mort. »

Interprétation

« [diapositive 9] Plusieurs remarques s’imposent. D’abord, le fait que ces soldats n’ont pas de casque confirme que la scène se passe au début des hostilités. Toutefois, un examen attentif permet de mettre en doute ce que cette image est censée montrer. [diapositive 10] Les soldats sont trop agglutinés pour participer à un vrai combat : en restant ainsi groupés, ils risquent de se faire tuer plus facilement par un éclatement d’obus ou un tir de mitrailleuse. [diapositive 11] Ensuite, on peut constater qu’ils ne sont pas équipés comme le sont normalement les combattants pendant un assaut : ils n’ont pas de barda, mais juste leur fusil et une musette. De plus, et surtout, la composition est bien équilibrée, trop bien... [diapositive 12] Enfin, le dernier aspect important à noter concerne la question du point de vue. Compte tenu des conditions techniques et des risques multiples déjà signalés, il est impossible de photographier debout, au milieu du champ de bataille. Or, ici, le cadrage prouve le contraire : nous sommes au même niveau que les soldats et très proches d’eux. Autant dire que, de toute évidence, nous sommes en présence d’une de ces nombreuses mises en scène dont la fonction signifiante est d’évoquer la guerre de façon héroïque. De telles photographies rivalisent avec le travail des peintres et des dessinateurs de guerre dont les œuvres sont publiées régulièrement dans la presse illustrée ou sous forme de cartes postales patriotiques. »
Les textes sont de Laurent Veray

quelques liens vers des sites proposant des images intéressant nos disciplines

France vue sur mer :
http://www.francevuesurmer.com/index.php?langue=fr

La Normandie vue du ciel :
http://www.paris-normandie.com/dossiers/ciel/index.html

Base de diapositives :
http://www.geographie.unicaen.fr/journaux/

Base documentaire de paysages :
http://cerpa.clsh.univ-nancy2.fr/index.htm

La BIPS : http://bips.cndp.fr/

Banques d’images sur l’histoire :
http://www2.art.utah.edu:81/index.html

Web Gallery of Art :
http://www.wga.hu/index1.html

Insecula :
http://www.insecula.com/

Atlas historique (période 1815 à aujourd’hui) :
http://www.atlas-historique.net/

L’histoire par l’image :
http://www.histoire-image.org/

Auteur de l’article

Julien Lalive

Post Scriptum :

Travailler la représentation de la Guerre et travailler l’analyse d’image.

 

Mots-clés

 TROISIEME - histoire