Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Histoire > anciens programmes > Le Palais d’Aix La Chapelle

Le Palais d’Aix La Chapelle

14 / 12 / 2005 | Martin Gerard

Pourquoi étudier un monument patrimonial ? Comment donner du sens à cette étude ? Comment la placer au centre de la problématique de la séquence ?
L’exemple d’Aix la Chapelle s’efforce de répondre à ces questions.

Niveau

Classe de cinquième

Rappel des documents d’accompagnement du programme

Tous (les élèves) doivent avoir accès au sens que portent les programmes (...) Le contact avec les grands documents patrimoniaux (est) l’ultime justification de notre enseignement.
Les documents, textes ou oeuvres ne sont pas destinés à simplement illustrer le programme, ils doivent être étudiés en eux-mêmes.(...)
L’acquisition de notions spécifiques aux deux disciplines ne doit pas être artificiellement séparée de l’analyse des événements historiques et des phénomènes géographiques. C’est en maniant ces notions au sein de la pratique même des programmes que les élèves en acquerront l’usage.

La démarche

Cette séance se situe au coeur de la séquence sur l’empire carolingien.
"Après avoir rappelé la naissance des royaumes barbares" et mis en place cartographiquement l’empire de Charlemagne, il s’agit de faire décrire, expliquer et surtout interpréter par les élèves l’ensemble architectural d’Aix la Chapelle.
Le but poursuivi est double : faire apparaître les héritages culturels et politiques dont il est porteur et faire découvrir comment il symbolise la nature du pouvoir de Charlemagne.
Une place importante est accordée à la chapelle elle même, seul élément encore actuellement observable de l’ensemble, mais il faut bien évidemment avoir recours aussi aux reconstitutions présentes dans tous les manuels.

Aspects techniques et pratiques

Le professeur travaille au vidéprojecteur en utilisant un logiciel de présentation.
Les renseignements (nom des différents éléments, conclusions) n’apparaissent à l’écran qu’après avoir été trouvés par les élèves dans le cadre d’un échange oral.
Des liens renvoient à des photographies permettant de préciser la description ou d’éclairer l’interprétation. Les sites qui proposent des images libres de droits sur ce thème sont cités dans le cours du diaporama.
Les élèves disposent de deux fiches papier qui servent de base à la trace écrite.

Le déroulement

Quatre étapes :

1- la description des différents éléments du palais à partir d’une reconstitution. Les élèves remplissent au fur et à mesure la colonne de gauche de la fiche 1.

2- l’explication fonctionnelle et historique de chaque élément. Quel en était l’usage ? A quelle influence culturelle renvoie-t-il ?. Les élèves remplissent la colonne de droite de la fiche 1

3- L’interprétation symbolique : l’Empereur est l’intermédiaire entre les hommes et Dieu. Les élèves complètent la fiche 2 et aboutissent à cette conclusion.

4- Cette hypothèse : "l’Empereur est l’intermédiaire entre les hommes et Dieu" est-elle vérifiée par la lecture symbolique de l’architecture de la Chapelle palatine ?

Conclusion : pouvoir politique et pouvoir religieux sont intimement liés, à l’époque carolingienne.

Auteur de l’article

Gérard Martin

Post Scriptum :

Lecture historique et symbolique d’un monument patrimonial. Construire la notion de pouvoir en lisant une architecture ?

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 12 août 2017

    A découvrir, le formidable site “Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre” : lien
  • 14 août 2017

    [L’#archeo en images] Les objets du quotidien des soldats de la Grande Guerre lien
  • 11 août 2017

    Deux philosophes observent une véritable extension du domaine de la carte ces dernières années : lien
  • 3 août 2017

    Le #Sénat et et la #GrandeGuerre : dossier d'histoire à découvrir, depuis la déclaration de guerre par l'Allemagne aux commémorations #1GM lien
  • 5 juillet 2017

    Découvrez de nouvelles ressources et fonctionnalités #BRNEDU pour les cycles 3 et 4 en #histgéo et en EMC #EcoleNumériquepic.twitter.com/96bZ6WDHQS
0 | 5 | 10 | 15