Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Numérique-archives > Numérique et géographie > Découvrir et comprendre l’espace de proximité

Découvrir et comprendre l’espace de proximité

13 / 02 / 2008

Peut-on dès la 6ème initier les élèves à l’utilisation de ressources en ligne telles que Géoportail ou le Système d’Information géographique de l’Ile de France (IAURIF) ? C’est le pari que l’on peut tenter en leur faisant découvrir et comprendre leur espace de proximité et en prenant appui sur le programme de géographie (étude des paysages) et d’éducation civique (environnement, cadre de vie et patrimoine).

Démarche, outils et compétences requises

- La démarche -> exploitation successive de 4 ressources internet : les Pages Jaunes (vues aériennes), Géoportail, les cartes d’occupation du sol (IAURIF), l’atlas des sites protégés (IAURIF).

- Les outils : salle informatique, connexion Internet, logiciel de PREAO (Powerpoint ou Openoffice)

- Compétences informatiques : navigation sur internet, manipulation de base d’un PREAO (collage d’images sur diapositives à partir de copies d’écran)

1) Introduire la lecture de la vue aérienne verticale par le site des Pages Jaunes.

Utiliser le site des"Pages Jaunes" permet de partir d’emblée d’une adresse précise, celle du collège, pris ici comme référence de l’espace de proximité.
Ce site propose des vues aériennes et présente l’intérêt de relier la géographie à un acte courant de la vie quotidienne.
L’opération consiste à cliquer sur les différents paliers d’échelles vers l’éloignement à partir du lieu pris pour cible. Chaque palier est prétexte à trois ou quatre observations relevées par écrit. De cette manière, l’élève est initié à l’emboîtement d’échelles et comprend que son espace s’inscrit dans des ensembles plus larges qui permettent de l’identifier.

Voir ci-dessous l’exemple de Trilport en Seine et Marne à la périphérie de Meaux.

JPEG - 24.7 ko
JPEG - 19.4 ko
JPEG - 19.6 ko
JPEG - 19.7 ko

2) Utiliser Géoportail : initier à la lecture de la carte topographique (1/25000ème)

Le passage à Géoportail est l’occasion d’associer vue aérienne et carte topographique. Sur la vue aérienne, on cherche à repérer des formes à interroger (lignes, zones). Le recours à la carte topo doit donc ici s’imposer comme un moyen de réponse à ces interrogations ; on identifie alors par exemple une ligne de chemin de fer, une gare ou une zone industrielle.
Voir ci-dessous l’exemple de Trilport (77)

JPEG - 18 ko

Le curseur du zoom donne l’opportunité de manier à nouveau le changement d’échelles. On peut cette fois-ci demander à l’élève de tenter par lui même de trouver une autre échelle qui permettrait de mieux comprendre l’endroit où il se trouve et de justifier son choix.
Voir ci-dessous l’exemple de la même commune que l’on fait apparaître à la périphérie d’une ville plus importante (Meaux).
JPEG

3) Utiliser les cartes interactives de l’IAURIF : initier à la lecture des cartes thématiques (modes d’occupation du sol).

Voir le site de l’Institut de l’Urbanisme et de l’Aménagement de la Région Ile de France.

Pour le mode d’emploi des cartes de l’Ile de France, se reporter à l’article consacré au SIG de l’IAURIF.

Choisir la rubrique "occupation des sols 2003" et rentrer le nom de la commune dans le moteur de recherche.
Une fois la carte obtenue à l’écran, on procède d’abord au décryptage de la légende en lien avec l’espace représenté.
Occupation du sol, 2003 {JPEG}
Légende occupation du sol {JPEG}
Cela peut être l’occasion d’une transcription par un croquis simplifié sous la conduite du professeur.

Par la suite, on peut interroger le même espace tel qu’il était 20 années auparavant. (onglet "ouvrir une carte", "occupation des sols 1982") et faire relever les différences importantes d’une époque à l’autre, leur nature, leur emplacement.
Occupation du sol 1982 {JPEG}

On introduit ainsi par quelques repères simples des notions d’organisation et de dynamiques spatiales associées à la compréhension d’un territoire de proximité.

Par ailleurs , le changement d’échelles peut une nouvelle fois s’avérer instructif. Voir ci-dessous.
Occupation du sol, Meaux et environs {JPEG}

4) Utiliser l’atlas des sites et monuments protégés : le patrimoine à la croisée de la géographie et de l’éducation civique.

Sur l’atlas mis en ligne par l’IAURIF, on accedera facilement à l’espace communal choisi et on trouvera en accompagnement de la légende des précisions utiles sur les dispositifs de protection.
Carte des sites protégés, Meaux {JPEG}
Légende des sites protégés {JPEG}

Les lieux protégés sont répertoriés avec des indications chronologiques. Cette ressource peut être prétexte à une sortie sur le terrain assortie d’un reportage photographique par exemple. Le patrimoine serait ainsi perçu en tant que tel mais aussi dans un contexte géographique d’ensemble et comme élément d’organisation du territoire. Cette compréhension de l’espace de proximité ferait écho à la volonté d’inculquer une "responsabilité vis à vis du cadre de vie, de l’environnement et du patrimoine" (cf programme d’éducation civique).

Inscrire la démarche dans la mise en oeuvre des programmes et du socle commun des compétences.

- Extrait du socle commun des compétences :

Les élèves doivent être capables de lire et utiliser différents langages, en particulier les images (représentations cartographiques, photographies) ; de situer dans l’espace un lieu ou un ensemble géographique, en utilisant des cartes à différentes échelles.

- Extraits des programmes

Géographie :

LES GRANDS TYPES DE PAYSAGES
1. Des paysages urbains, une métropole d’Europe 2. Des paysages ruraux, un village d’Europe.
Pour chacun des paysages, il s’agit d’entraîner les élèves à repérer et classer les éléments naturels et les éléments sociaux (habitat, utilisation du sol, nature de l’activité, communications...), à décrire et schématiser les différentes unités paysagères. Ces analyses s’appuient sur des images diverses choisies en fonction du champ à étudier :…vues aériennes verticales pour inscrire le paysage dans une portion d’espace plus vaste, images pour recouper les champs de vision et saisir plusieurs facettes d’un paysage. Elles s’appuient aussi sur un jeu de cartes à différentes échelles.

Education civique :

Responsabilité vis-à-vis du cadre de vie et de l’environnement.
L’aménagement de l’espace communal ; la responsabilité face au patrimoine historique et culturel de la commune

- Mise en oeuvre :

Tel qu’il est présenté, l’ensemble du dispositif requiert un minimum de 4 heures en salle informatique auxquelles on pourrait ajouter une sortie sur le terrain. Il s’agit toutefois d’une somme de propositions à adapter avec souplesse et discernement plus qu’un cadre rigide à appliquer de façon absolue et intégrale.

Post Scriptum :

Peut-on dès la 6e initier les élèves à l’utilisation de ressources en ligne telles que Géoportail ou le Système d’Information géographique de l’Ile de France (IAURIF) ?

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 21 octobre 2017

    Un excellent scénario de l’académie de Paris signalé par nos collègues d’ @eduscol_EMI lien
  • Des traces et des données pour comprendre un fait historique, retrouvez l’homme derrière l’hommage avec @canope_94 et @Jul_Dum lien
  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
  • Et 1917 devient révolution... l'exposition a ouvert ses portes hier à la @Actu_BDIC 8 et 15/11 visites enseignants lien
0 | 5 | 10 | 15