Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Géographie > Habiter l’île de la Réunion

Habiter l’île de la Réunion

22 / 06 / 2009 | DENIC Frédérique

Dans le cadre du thème VI du programme de sixième "habiter des espaces à fortes contraintes", l’île de la Réunion présente "l’avantage" de cumuler plusieurs contraintes. Il s’agit d’une île (isolement et exigüité de l’espace), montagneuse, soumise au risque volcanique et cyclonique.

Française et néanmoins lointaine, elle est bien à même de développer "le goût de l’ailleurs".

Enfin, son étude géographique peut déboucher sur une leçon d’éducation civique par le biais d’un travail sur l’agenda 21.

Il n’est donc pas déraisonnable de lui consacrer trois heures trente ou quatre heures et d’étudier ensuite plus succinctement un autre espace à forte contrainte (habiter un désert par exemple).

Objectifs :

Nous percevons souvent les îles tropicales comme de véritables cartes postales. La réalité est souvent un peu différente. A travers cette étude, l’élève doit pouvoir s’identifier aux Réunionnais et comprendre que leur façon de vivre est étroitement dépendante du milieu. Un milieu contraignant , certes, mais qui peut s’avérer très attrayant également, à condition que l’Homme sache le gérer et le respecter.

Place dans les programmes :

Trois à quatre heures de cours, en fin de programme de géographie, dans la partie VI,"habiter des milieux contraignants".

Situation pédagogique et matériel utilisé :

La séquence permet une pédagogie variée :
- découverte du milieu et de ses habitants à travers l’écoute d’une chanson"Mon île". Le support choisi vise à attiser la curiosité des élèves et à favoriser l’écoute.

- utilisation d’outils géographiques et du quotidien : cartes topographiques, carte en relief de l’île, pages jaunes, catalogues touristiques ...
- utilisation de photographies comme point de départ d’une réflexion ou à but purement illustratif, accompagnant le récit ou les explications du professeur.
- à certains moments, cours dialogué, à d’autres les élèves sont mis en activité individuellement ou en groupe (fiches ressources pour la classe)
- la restitution et la mise en ordre des informations peut se faire sous différentes formes. Dans le diaporama associé à cet article, le choix a été fait de la réalisation d’un croquis et d’un schéma complété au fur et à mesure du déroulement des séances. Ce schéma joue le rôle de "brouillon" pour que les élèves puissent rédiger la trace écrite. Ce travail de rédaction peut aussi servir d’évaluation.

La séquence nécessite l’usage d’un vidéo projecteur. Conception Powerpoint Microsoft 2003. Mais il peut être ouverte avec la suite Open Office.

Déroulement de la séquence :

Première heure :

Lancement du document de présentation powerpoint. Phase d’approche ou d’accroche ou encore phase de découverte à travers l’écoute de la chanson "Mon île" très riche en informations géographiques (diapos 4 et 5).

La problématique est alors posée (diapo 6).

Pour rédiger l’introduction (diapo 12) des cartes et des illustrations complètent les données et permettent de SITUER (diapos 7 à 11) la Réunion par rapport à la France, dans la zone tropicale...

On entre dans le thème par l’étude en classe d’un paysage (diapos 14 et 15) dont les élèves réaliseront le croquis à domicile à partir d’un fond (document word, RESSOURCES POUR LA CLASSE : CROQUIS).

Toutefois le paysage ne dit pas tout ! Il faut donc "sortir du cadre".
La fiche "ressource pour la classe 1" permet de changer d’échelle et d’appréhender les contraintes du milieu en ce qui concerne la répartition de la population(diapo 17).

Des informations complémentaires sont fournies par le professeur à partir de divers documents à choisir parmi les diapos 19 à 25 : les hommes sont "coincés" entre mer et montagnes, les plaines sont rares et la population s’y concentre, les versants abrupts et ravinés constituent une véritable barrière, les activités sucrières réduisent encore l’espace "habitable"etc.

"Habiter" renvoie à l’habitat : les diapos 26 à 31 permettent d’aborder cet aspect.

Le schéma commence à être complété. (diapos 32 et 33)

Deuxième heure

La reprise du croquis réalisé à domicile remet en mémoire les principales contraintes déjà mentionnées.

Comment les habitants de l’île surmontent ils ces contraintes et d’autres encore, par quels aménagements ?

La classe est divisée en trois groupes. Chaque groupe travaille sur une des fiches mentionnées ci-dessous (15 mn environ) :

fiche 1-"ressources pour la classe 2 "Surmonter le milieu" A/L’exemple du risque cyclonique -diapo 36 (complétée par les renseignements de la diapo 37 sur les zones marquées par le trajet des cyclones qui permet d’y SITUER la Réunion)

fiche 2-"ressources pour la classe 2"Surmonter le milieu" B/L’exemple du risque volcanique-diapos 38 (complétée par les informations fournis par la diapo 39 qui permet de SITUER la Réunion sur un planisphère des régions d’instabilité de l’écorce terrestre)

fiche 3-ressources pour la classe 3 "aménager le milieu et relier tous les espaces de l’île."-diapo 40

Les documents sont simples, très visuels et les questions posées peu difficiles ; le professeur projette chacun des documents:chacun des groupes ayant travaillé sur la fiche projetée transmet les réponses oralement .
Il est alors possible de compléter le schéma de synthèse (partie risques à gérer, prévention, aménagements) voir diapo 41.

Troisième heure

Reprise de la problématique :"comment les hommes transforment-ils certaines contraintes en atouts ?"

Le professeur peut ici raconter : terre volcanique riche et favorable à l’agriculture (mais peu d’agriculteurs finalement), omniprésence de la mer (mais peu de pêche car pas de plateau continental)...

Choix des Réunionnais de valoriser cette terre lointaine de la métropole en y développant l’activité touristique.

Les élèves vont alors travailler sur la source d’informations représentée par des catalogues touristiques.

Il apparait alors, que cette île "qui n’est pas comme les autres", revêt un "charme fou" : c’est alors que les contraintes se transforment en atouts avec l’accent mis sur la valorisation des paysages, la diversité culturelle.

Quatrième heure

Cette heure peut être consacrée pour moitié à l’étude des questions de développement durable posées à La Réunion, et pour moitié à une conclusion.

On ne peut en effet concevoir cette étude, sans rappeler aux élèves que l’île est un milieu fragile et qu’il est nécessaire pour ses habitants de la protéger. On intègre alors les orientations de l’agenda 21 simplifié (l’éducation civique s’inscrit alors ici de manière très concrète pour illustrer cette partie de la leçon).

La conclusion, doit permettre de passer du "cas de la Réunion" à une prudente généralisation qui mette en évidence quelques notions et quelques invariants applicables à d’autres organismes insulaires : isolement et exigüité, contraintes, atouts, fragilité des milieux insulaires.

Évaluation

Un travail de rédaction à partir du "brouillon" que constitue le schéma.
Réalisation d’un croquis sur un autre paysage de l’île.

Transposition : réaliser un schéma du même type mais sur une autre île.

Prolongements possibles

Jeu de piste, littérature, ... Les documents suivants sont à votre disposition.

Consulter le document Jeu de piste.

Consulter le document Documents complémentaires.

Éveiller la curiosité des élèves : présenter un personnage célèbre de l’île de la Réunion par exemple.

Échange de correspondance avec un collège réunionnais : un questionnaire utilisé en début d’année "mon espace proche" pourrait être réutilisé pour présenter son espace "vécu" aux élèves de La Réunion.

Possibilité de travail interdisciplinaire « ma ville » sur le même modèle que la chanson « accroche » avec le collègue de français et de musique.

En musique (chorale) apprentissage de la chanson, chantée, enregistrée et pourquoi pas présentée aux correspondants réunionnais.

Auteur de l’article

Frédérique DENIC. Collège de l’EUROPE. CHELLES

Post Scriptum :

fragilité de ce milieu insulaire et sur la nécessité de l’aménager, mais aussi de le protéger.