Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Histoire > anciens programmes > Un château fort du XIè siècle : la motte castrale, document professeur

Un château fort du XIè siècle : la motte castrale, document professeur

17 / 07 / 2002 | Lalive Julien
document professeur

Objectif

Cette séance répond à plusieurs objectifs. Tout d’abord dans le cadre du programme de 5è, il s’agit d’aborder le château fort comme document patrimonial ; il faut pour les élèves trouver les fonctions du château fort.

Cette séance permet également de remotiver des élèves en grandes difficultés scolaires montrant un manque de motivation évident.

Intérêt de l’informatique

Pour le premier objectif, le Cédérom permet d’aborder le château fort de manière plus vivante et visuelle grâce aux reconstitutions en trois dimensions.

Dans la perspective de motivation des élèves, l’informatique semble un outil intéressant d’autant que pour beaucoup il s’agit de la première utilisation de cet outil.

Situation pédagogique

niveau
Cette séance a été élaborée pour des élèves de 5ème.

intégration dans le programme, préalables, suites
Cette séance s’insère dans la partie sur "les cadres politiques et la société" au Moyen Âge. Ce travail ouvre cette séquence et doit permettre de l’introduire.

temps passé
2 heures professeur / 1 heure élève

modalités d’organisation

La séance a été organisée dans une salle informatique disposant de 10 postes en réseau. Les élèves ont travaillé en demi groupes pour leur permettre d’être un par poste informatique. Les élèves de l’autre demi groupe sont pris en charge par la documentaliste : ils ont un travail de recherche a effectué.

Logiciel utilisé

Le Cédérom utilisé est " Château fort ". Ce Cédérom se présente comme une encyclopédie sur les châteaux forts. On y trouve de nombreuses notices sur des châteaux forts français, des cartes, une chronologie, des animations d’explications (les techniques d’édification des châteaux,...), un lexique,... Il présente en particulier deux originalités : d’une part, le château fort est présenté comme "reflet" de la société médiévale (mais ce point est malheureusement présenté de façon beaucoup trop complexe pour des élèves de 5è, surtout de ZEP) et d’autre part on y trouve des reconstitutions d’un château fort en trois dimensions et image de synthèse à cinq dates différentes (de la motte castrale au château pré-renaissance). L’environnement du château, notamment le village à proximité, est également reconstitué.

Sur le site de l’éditeur, on peut télécharger la reconstitution intérieure d’un donjon médiéval http://www.syrinx.fr/home_laboratoire.html. Cette reconsitution ne nécessite pas de posséder le logiciel.

Aspects techniques

Il s’agit d’un Cédérom. Il semble qu’une utilisation en réseau soit possible. Pour cette séance, un autre choix technique a toutefois été fait : celui de copier les fichiers du Cédérom sur le disque dur de chaque ordinateur. Cette préparation est un peu fastidieuse mais elle permet d’éviter des problèmes de lenteur de réseau ou de coupures intempestives du réseau. Bien entendu, les fichiers ont été effacés, une fois les séances terminées.

Aspects éditoriaux

Le Cédérom est édité par Syrinx. Référence et prix [1].

Compétences B2i

Au cours de cette séance, un certain nombre de compétences B2i peuvent être validées :
- 1 - Maîtriser les premières bases de la technologie informatique

  • 1.2
  • 1.3
  • 1.4

Bilan de l’expérimentation

Les séances se sont bien déroulées. Les élèves, même les novices en informatique, se familiarisnt très rapidement avec l’outil : en ce sens la technique est parfaitement transparente pour eux. Tous les élèves ont été enthousiastes et certains, qui avaient été très passifs jusque-là voir perturbateurs, ont travaillé tout à fait sérieusement : bien peu ont eu l’impression de faire un cours d’histoire !

Toutefois la difficulté de ce type de séances est de parvenir à reprendre avec l’ensemble de la classe ce qui a été vu sur le Cédérom : tous les élèves ne sont parvenus à la fin de la séance à la même question et tous n’ont pas formulé de conclusion. Il me semble donc nécessaire en aval et en amont (par exemple en arrêtant les élèves avant la fin de l’heure pour reformuler ensemble ce qui a été vu) de plus cadrer ce type de séance pour qu’elle ne soit pas un moment isolé dans une progression mais qui s’intègre pleinement à cette progression.

Auteur de la fiche

Julien LALIVE, collège La Courtille, Saint-Denis

[1Réf. 015-01-001, 1 cédérom Mac/PC, 45.58 EURO - 299.00 FRF