Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Numérique-archives > Numérique et Histoire > Un Tableau interactif pour la remédiation.

Un Tableau interactif pour la remédiation.

04 / 11 / 2009 | Webmestre HG
« {Nous allons faire la correction} »

Objectifs

« Nous allons corriger l’évaluation »... Et des interrogations s’imposent : le temps de la correction, quel est il ? Est-elle sous forme écrite ou orale ? Faut il reprendre des séquences du cours ? « Je vous donne la correction ». Le contenu de la correction, est-il LA réponse et/ou un travail sur les réponses produites par les élèves ? Quelle est la participation de l’élève, de tous les élèves, qu’ils aient été performants ou non ?
Le tableau interactif est un outil qui permet d’aider l’enseignant à répondre, sans doute partiellement, à certaines de ces interrogations. Il ne saurait être une panacée.

Déroulement

Les élèves ont réalisé un devoir sur table d’une heure. Il s’agit du sujet de l’épreuve courte du baccalauréat 2007 : Le plan Marshall et la conférence de Paris (27 juin 1947). Le texte est disponible au format .pdf en cliquant sur ce lien. L’épreuve est ensuite corrigée.

Les questions sont abordées l’une après l’autre.

1)Présentez brièvement la situation économique et politique de l’Europe en 1947.

[Mise au point]

La question est projetée sur le tableau interactif. Le TNI en mode PC duplique les fonctionnalités de l’ordinateur sur le tableau. Le stylet fait office de souris.

Flash Video - 2.9 Mo
Les fonctionnalités d’un PC

L’outil stylet permet avec les élèves de travailler sur l’énoncé : l’enseignant souligne, joue sur les couleurs, efface, encadre. Deux situations sont attendues : la situation économique ET la situation politique. Le tableau interactif permet de faire appel à des documents visuels afin de répondre à la question. Sur le plan économique, les photographies montrant des destructions rappellent que c’est un conflit dévastateur. L’ampleur de ces destructions est soulignée : les élèves ou l’enseignant entourent les cratères produits par les bombes. Puis, la photographie des cratères lunaires est alors sollicitée. Cette mise en correspondance avec le paysage du satellite de la Terre montre la violence et l’importance des destructions. L’intérêt du TNI est grand. L’exposé de l’enseignant n’est plus linéaire. A tout moment, il peut ré-afficher un écran précédent, en l’occurrence celui où les cratères avaient été entourés. Cette fonctionnalité permet d’introduire une rétroaction, un feedback. Une rétroaction qui n’existe pas avec un simple tableau ou qui reste peu aisée dans sa manipulation avec les transparents d’un rétroprojecteur.

Flash Video - 2.6 Mo
Un conflit dévastateur, des paysages lunaires

La situation économique est celle aussi de la pénurie. Un ticket de rationnement datant de 1947 appartenant à la catégorie T : (consommateurs de 14 à 70 ans se livrant à des travaux pénibles nécessitant une grande dépense de force musculaire) montre le manque de produits de première nécessité.

Très aisément, le tableau interactif permet d’utiliser différents media. Ainsi, pour répondre à la question sur la situation politique de l’Europe en 1947, image, texte, vidéo sont mobilisés rapidement et avec facilité. De nouveau, l’outil stylet permet de repérer des éléments sur la photographie représentant la jonction le 25 avril 1945 des troupes américaines et soviétiques sur l’Elbe à Torgau, au nord-est de Leipzig [1] : des soldats trinquent et les uniformes différent. Verres, bouteille de vin, calots soviétiques et casques étasuniens sont encadrés à l’aide du stylet. Comment sommes-nous passés de la Grande Alliance à une situation proche de l’affrontement ?

Flash Video - 1.3 Mo
1945 : la Grande Alliance, 1947...

Le 5 mars 1946, le discours de Fulton prononcé par le député conservateur Winston Churchill est projeté. Le texte en version anglaise et française est affiché. Les expressions clés sont soulignées à l’aide de l’outil stylet. Et une carte simplifiée de l’Europe offre une utile localisation de Stettin et Trieste. De nouveau, l’enseignant ré-affiche l’écran où « Stettin  », « Trieste  », « rideau de fer  », « influence soviétique  » avaient été soulignés. La rétroaction renforce le message et facilite aussi le passage d’une forme écrite à une autre, soit du texte à la carte.

Flash Video - 5 Mo
Utiliser différents media

A l’oral, l’installation par les Soviétiques des gouvernements communistes, les tensions concernant l’Allemagne et la doctrine Truman en mars 1947, suite à l’influence soviétique en Grèce et en Turquie, précisent le contexte historique de la Conférence de Paris rapportée par Georges Bidault.

[Utiliser les écrits des élèves]

L’enseignant a pris soin de recopier à l’aide d’un traitement de texte certaines réponses des élèves. Elles sont reprises sans correction grammaticale ou orthographique. Afin de désamorcer toute réaction négative et gêne peu utiles au projet et aux élèves, les citations sont anonymes.

L’enseignant invite les élèves à donner leur avis. Quels sont les points positifs et les points négatifs ? Cette externalité renforcée par l’anonymat des écrits est assez libératrice : esprit critique et sourires fournissent une correction active. L’enseignant et l’élève soulignent les éléments positifs et négatifs de l’argumentaire, corrigent l’absence de ponctuation ou les erreurs de syntaxe qui pénalisent le raisonnement historique. Encore une fois, la possibilité de ré-afficher les écrans précédents est utile. Les remarques sur le fond et la forme sont souvent redondantes et le « comme tout à l’heure », le « déjà vu » peuvent être réintroduits immédiatement. L’effet répétitif renforce la remédiation et rend explicites les attendus de l’épreuve.

Flash Video - 1.4 Mo
Annoter les écrits des élèves

Les extraits des écrits des élèves sont reproduits ci-dessous. Ils sont accompagnés d’un rapide bilan non présent lors de l’autoévaluation collective. Les points positifs apparaissent en orange. En cliquant sur l’image, un diaporama se lancera. La navigation se situe de part et d’autre de l’image au contact de la souris.

Question 1 - réponse 1 Question 1 - réponse 2 Question 1 - réponse 4 Question 1 - réponse 5 Question 1 - réponse 6 Question 1 - réponse 7 Question 1 - réponse 8 Question 1 - réponse 9 Question 1 - réponse 11 Question 1 - réponse 10

[Vérifier les apprentissages]

Après ce premier travail, il est proposé aux élèves de produire de nouveau une réponse en évitant les écueils relevés collectivement. Ils disposent de 10 minutes. Deux écrits, sur la base du volontariat, seront ensuite lus à voix haute. Les autres élèves peuvent à la fin de la séance confier leurs travaux de réécriture pour disposer d’une correction individuelle. La production est notée.

L’étude des autres questions se poursuit en obéissant à la même démarche.

2) Précisez ce qu’est le Plan Marshall et les motifs pour lesquels il a été mis en place.

[Mise au point]

Une photographie représente le secrétaire d’État américain George Marshall, le 5 juin 47 lors de son discours à Harvard [2]. Une affiche montre le voilier Europe propulsé par le souffle du
Plan Marshall ou European Recovery Program (ERP). La proposition d’un plan d’aide économique est donc faite officiellement à tous les pays d’Europe vaincus comme vainqueurs. Les États-Unis transportent l’action sur le plan économique. Le plan Marshall est l’instrument de la politique d’endiguement du communisme définie par la doctrine Truman devant le Congrès le 11 mars 1947.

[Utiliser les écrits des élèves]

La procédure décrite précédemment est réitérée.

Niveau

Lycée, Terminale L-ES/S.

Tous niveaux

Intégration dans le programme

L-ES

I - Le monde de 1945 à nos jours

2 - Les grands modèles idéologiques et la confrontation Est-Ouest jusqu’aux
années 1970.

On étudie les traits majeurs des modèles soviétique et américain, en se centrant sur les années 1950-1960, et les lignes de force de la politique internationale de 1945 aux années 1970, moment où la détente
crée un certain équilibre international.

S

I - Les relations internationales depuis 1945

1 - La guerre froide (1947-1991)

On analyse les caractéristiques majeures de la guerre froide et on
réfléchit à sa périodisation. On intègre dans cette étude la présentation
des modèles soviétique et américain.

Temps passé

50 minutes

Modalités d’organisation

La séance de correction et de réécriture est présentée à partir d’un Tableau Numérique Interactif.

Logiciel et matériel utilisés

Le StarBoard F75 d’Hitachi, un vidéoprojecteur, un ordinateur.

Auteur de l’article

Annabelle PAILLERY, professeur au lycée André Malraux, Montereau-Fault-Yonne.

Post Scriptum :

« Nous allons faire la correction », correction et réécriture à l’aide du TNI.

[1Jonction des troupes russes et américaines. Torgau : Keystone, 1945. Noir et blanc.

[2Allocution du Général George C. Marshall à Harvard le 5 juin 1947. Paris : OCDE, 5 juin 1947. Noir et blanc.

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 12 août 2017

    A découvrir, le formidable site “Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre” : lien
  • 14 août 2017

    [L’#archeo en images] Les objets du quotidien des soldats de la Grande Guerre lien
  • 11 août 2017

    Deux philosophes observent une véritable extension du domaine de la carte ces dernières années : lien
  • 3 août 2017

    Le #Sénat et et la #GrandeGuerre : dossier d'histoire à découvrir, depuis la déclaration de guerre par l'Allemagne aux commémorations #1GM lien
  • 5 juillet 2017

    Découvrez de nouvelles ressources et fonctionnalités #BRNEDU pour les cycles 3 et 4 en #histgéo et en EMC #EcoleNumériquepic.twitter.com/96bZ6WDHQS
0 | 5 | 10 | 15