Histoire-géographie et EMC

La CDSG du collège Les Prunais à Villiers-sur-Marne

10 / 02 / 2021 | Webmestre HG

Une devise : « S’engager et s’investir pour réussir ! »
Un logo :

Genèse de la classe
Notre CDSG est une des toutes premières de l’académie de Créteil. Elle est née en juillet 2011, d’une rencontre à la Commission-Armées-Jeunesse, avec le général Philippe Levé, responsable du « Plan égalité des chances » du ministère de la Défense et M. Frédéric Jonnet, alors proviseur détaché, chargé de mission auprès de ce même ministère. En septembre 2011, nous avons pu signer une convention avec « l’Aviso Commandant Blaison », basé à Brest, et avons toujours gardé ce partenariat ! Cette première année, nous avons pu également bénéficier du soutien de la DPMA (ex-DMPA) avec laquelle nous avons également signé une convention.

Format et conception de la classe
Dans notre collège, nous avons toujours fait le choix de la « classe entière » et ceci d’autant plus, que nous avons été « tête de réseau d’éducation prioritaire » jusqu’en 2015. Si la première année, la classe a été créée en septembre et, après la rentrée ; depuis juin 2012, le recrutement de la classe repose sur le volontariat. La difficulté a alors, résidé dans le choix des élèves. Il nous est arrivé d’avoir, une année, jusqu’à 80 candidats mais, une autre année, seulement 20… Les langues et les options choisies nous ont, cependant toujours permis de constituer, une classe entière et hétérogène. Cette « classe-projet » a un avantage, elle permet d’intégrer très facilement, dans l’emploi du temps, des heures dédiées au projet. En revanche, lorsque le nombre de candidats est moins important, nous pouvons rencontrer quelques problèmes de motivation. Mais, ceux-ci sont généralement vite résolus grâce aux activités et aux rencontres réalisées. De plus, l’enthousiasme, et la volonté de la majorité, sont toujours très communicatifs car les actions menées favorisent la cohésion du groupe.
Cette classe-projet a toujours été conçue selon une « approche globale de la défense et de la sécurité » telles que celles-ci sont définies dans les différents « Livre blanc » du ministère des Armées. Cette conception « globale » permet d’étudier tous les aspects de la défense et de la sécurité et de réaliser à travers ceux-ci, un focus sur les différentes formes d’engagement du citoyen au service de la collectivité. Ce focus, corollaire des enseignements de défense, favorise ainsi l’apprentissage et la construction de la citoyenneté de nos élèves.

Les thématiques étudiées et les actions menées.
La focalisation sur certaines thématiques de la défense, de la sécurité et donc de l’engagement peut varier selon les années et les opportunités. Toutes les activités s’appuient sur le programme d’histoire-géographie et d’EMC de la classe de 3° et sont l’objet d’une préparation et de compte- rendus. Pour la classe, il s’agit d’étudier :
La défense du territoire et des populations.
Dans le passé : vous visitons et étudions des lieux de mémoire : Verdun, Albert (bataille de la Somme), les plages du débarquement et les musées qui y sont associés… Nous participons aux commémorations du 11 novembre, du 8 mai et du 18 juin et au ravivage de la flamme à l’Arc de triomphe.
Dans le présent : nous étudions la lutte contre le terrorisme et les opérations extérieures des armées sous forme d’exposés ou de rencontres avec des militaires au sein de l’établissement : visite d’une unité vigipirate, ou contacts et rencontres avec notre unité partenaire.
La classe a participé à des prises d’armes aux Invalides, à différents colloques organisés par la réserve citoyenne de l’armée de l’air et de l’espace mais aussi, à ceux organisés par la commission armées jeunesse (CAJ). Ces dernières activités ont permis la découverte de lieux très prestigieux : les Invalides et l’Ecole militaire.

La sécurité civile et ses actions
Bien avant que le PSC1 ne devienne une obligation, les élèves de la classe ont pu le préparer et rencontrer des représentants des différentes composantes de la sécurité civile. Les élèves ont pu notamment rencontrer des représentants de la police nationale et des sapeurs pompiers.

La défense des valeurs républicaines
Celle-ci peut être envisagée sous différents angles :
-l’engagement politique : est étudié à travers la visite de l’Assemblée nationale et la rencontre du/ de la député (e) de la circonscription et bien sûr à travers les sites consacrés à la Résistance… L’étude de la Seconde Guerre mondiale met en évidence la lutte pour la défense des valeurs républicaines et les risques pris pour les défendre. Les élèves ont eu la chance de rencontrer des résistants et des déportés et de visiter le camp du Struthof et le camp des Milles à Aix en Provence.
-l’engagement associatif et caritatif : les élèves réalisent des exposés sur des associations caritatives et rencontrent leurs représentants.

La défense de l’environnement
Cette thématique est menée en lien avec notre partenaire. Nous avons étudié l’action de l’Etat en mer, visité la préfecture maritime de Brest et le CROSS Corsen dont les missions sont notamment la protection contre la pollution et le sauvetage en mer. Notre établissement dispose du label E3D. Nous menons également, et en conséquence, des actions de sensibilisation.

La défense du patrimoine et de la culture est vue à travers l’étude de la francophonie

Remarque : cette année, et en raison de la pandémie, la classe défense a focalisé son action sur la préparation du BIA (brevet d’initiation à l’aéronautique), diplôme reconnu par l’Education nationale, et que les élèves passeront le 19 mai 2021.

Les apports de la classe défense pour nos élèves et notre établissement :

-des élèves actifs dans l’apprentissage et l’appropriation des savoirs et des compétences…
Le travail en groupe a été, depuis la mise en place du projet, clairement et prioritairement choisi. Les préparations et les restitutions prennent la forme de questionnaires, de prises de notes lors des visites ou des rencontres, de reportages photographiques, d’exposés collectifs et de compte- rendus diaporamas.
Ces différents travaux, réalisés par les élèves, permettent très concrètement la mise en œuvre des compétences et des savoirs et les élèves prennent également clairement conscience de la transversalité de ceux-ci. Ceci est également rendu possible par le fait que l’ensemble de l’équipe pédagogique est volontaire et favorise le travail des élèves en répondant notamment à leurs sollicitations. Les travaux menés par les élèves l’ont été en collaboration avec les professeurs de lettres, d’éducation musicale, d’EPS, d’anglais, de technologie, d’arts plastiques, de sciences physiques, de SVT…. Tous les collègues ont participé aux différentes actions menées par la classe. Cette situation a permis de faire progresser les élèves les plus en difficultés.
De plus, ces activités s’inscrivent maintenant très clairement dans le parcours citoyen des élèves et facilite l’élaboration de leur oral de brevet.
En effet, le projet permet un renforcement de la pratique orale des élèves qui, au cours de l’année, améliore nettement celle-ci tant sur le fond que sur la forme. Leur présentation, leurs expressions, mais aussi, leur maintien, leur posture progressent et, le rapport des élèves à l’oralité et à ses enjeux, s’en trouve simplifié.

-des élèves acteurs : participation aux commémorations et aux actions pour financer nos projets…
La participation aux commémorations locales est essentielle. Les élèves, en participant à toutes les étapes de celles-ci (lever des couleurs, lecture de textes, chant : La Marseillaise, Hymne européen ou Le Chant des partisans…) sont mis en valeur par les autorités, et reconnus ainsi comme citoyens actifs de la communauté locale. Les élèves et leurs parents en sont très fiers ! De plus, la participation aux commémorations et aux cérémonies officielles oblige les élèves à faire un effort vestimentaire, fondamental, dans l’apprentissage des codes sociaux.
Mais, les élèves sont également acteurs, quand ils participent aux actions- généralement la vente d’objets- au sein de l’établissement ou en extérieur pour participer au financement de nos activités. Les élèves mettent ainsi et très concrètement en pratique des valeurs : l’égalité et la fraternité puisque chacun « travaille » au bénéfice de tous. Ils se sentent utiles.

-un renforcement des liens au sein de la communauté éducative, avec les associations d’anciens combattants et les représentants institutionnels
Cette classe projet, en impliquant tous les professeurs de la classe, a renforcé le travail en commun de l’équipe pédagogique mais aussi sa cohésion
De même, nous pouvons constater que les élèves de cette classe présentent beaucoup moins de problèmes de discipline et de motivation que les autres élèves de 3°. Cette classe est, d’ailleurs toujours, celle qui rencontre le moins de difficultés avec la vie scolaire de l’établissement. Les élèves y font preuve de solidarité et de cohésion.
De plus, les actions réalisées, nous ont amenées à solliciter les parents d’élèves pour nous accompagner ou pour nous seconder dans nos différentes actions : sorties, vente d’objets… Nous avons ainsi renforcé nos liens avec les parents d’élèves- toujours prêts à nous aider- et, en conséquence, la cohésion de toute la communauté éducative.
Cette classe-projet a également permis d’établir des liens forts avec les associations locales des anciens combattants. Ceci a renforcé voire créé des liens entre les générations de notre ville et certains de nos élèves sont devenus porte-drapeau. Dans le Val-de-Marne, l’Union départementale des associations de combattants et victimes de guerre (UDAC) est très active et cette association nous a permis de nous rendre dans différents lieux de mémoire et surtout de réaliser une visite extrêmement instructive pour tous, celle du Camp des Milles, à Aix en Provence, dont le travail pluridisciplinaire porte sur les génocides et leurs analyses.
Enfin, cette classe projet nous a permis de renforcer nos liens avec les institutions et les élus locaux : La mairie et le Maire de la ville, le Conseil départemental du Val-de-Marne et le Député puis la Députée de la circonscription. Nous avons même pu rencontrer plusieurs fois le Président de la République et visiter le palais de l’Elysée !

-partager et faire vivre les valeurs républicaines
Les différentes actions menées par les élèves mais aussi les rencontres et les échanges élaborés tout au long de ces années nous ont confortés dans notre point de vue : « ce sont les découvertes qui créées les ambitions ».
Certains de nos élèves, comme beaucoup, n’étaient jamais ou très peu sortis de leur quartier… La classe défense a permis à nos élèves de faire des sorties, des actions et des rencontres qu’ils n’auraient jamais faites. Cela leur a permis de gagner confiance en eux-mêmes, mais aussi en autonomie et de se projeter ainsi beaucoup plus facilement dans l’avenir.
Enfin, dernier élément et non des moindres, leur découverte des différentes formes d’engagement du citoyen au service de la collectivité, les a amenés à prendre conscience du fait que nos valeurs ne peuvent exister que si elles sont vivantes, c’est-à-dire partagées et donc vécues ensemble.
Ce projet contribue donc très clairement à la construction de la citoyenneté de nos élèves : une citoyenneté active, éclairée, c’est-à-dire ouverte et sensible au monde qui les entoure et qui permet ainsi de contribuer au renforcement de la cohésion nationale.

Corinne Talon
Professeure d’histoire-géographie- EMC
Collège « Les Prunais ».
http://lesprunais.nerim.net/CLASSE%20DEFENSE.htm

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance