Histoire-géographie et EMC

Présentation des Classes défense et sécurité globales (CDSG)

25 / 09 / 2021 | Webmestre HG

Les "Classes défense et sécurité globales" (CDSG) sont des dispositifs mis en oeuvre par le ministère des Armées dans le cadre de son Plan Égalité des Chances, en coopération avec l’éducation nationale. Ce dispositif vise à construire un projet pédagogique et éducatif interdisciplinaire et pluriannuel, en lien avec la défense et la sécurité, dans le cadre d’un partenariat actif entre les jeunes, les classes et une unité militaire. Les CDSG permettent des temps de rencontre et d’activité avec des militaires afin de transmettre aux élèves des connaissances et des compétences pour comprendre la défense tout en contribuant à développer la culture de l’engagement et les valeurs de citoyenneté.

Créées en 2005 dans l’académie de Nice, les CDSG rencontrent un grand succès et n’ont cessé de se développer. Le dispositif comprend aujourd’hui près de 300 classes et concerne plus de 6 000 élèves, dont environ 20% en éducation prioritaire. Plus de 200 unités militaires (gendarmerie et Délégations Militaires départementales comprises) parrainent une classe.

Sur le principe, une classe défense et sécurité globale est un dispositif souple, qui peut s’adresser à une classe constituée, s’adosser à une option "sécurité -défense", s’inscrire dans des EPI ou dans l’enseignement de défense. L’unité à la base du parrainage peut être une unité militaire (régiment de l’armée de terre, base aérienne ou navale, bâtiment de guerre...), une unité de gendarmerie, ou un acteur de la sécurité (police, pompiers, sécurité civile...). Il n’est pas nécessaire que l’unité marraine soit située à proximité de l’établissement mais il importe de maintenir des liens forts par la visite au moins une fois dans l’année de l’unité. La classe sera également invitée à participer à des cérémonies patriotiques notamment les 8 Mai, 18 Juin et 11 Novembre.

Les CDSG apportent un cadre structurant et stimulant qui a des effets sur la motivation, le comportement et la motivation des élèves. S’appuyant sur un enseignement concret, elles donnent du sens aux apprentissages tout en valorisant l’implication des élèves. La classe CDSG peut prendre des formes différentes selon les besoins et les objectifs de l’établissement et selon les contraintes et les ressources de l’unité.

Comment construire une CDSG ?

Les CDSG sont une façon concrète d’enseigner la défense au collège et au lycée. En s’appuyant sur les programmes - et notamment ceux d’histoire, géographie et EMC - les CDSG sont un outil supplémentaire qui concourt à la formation de la personne et du citoyen, en soulignant le sens de l’engagement dans la durée et en préparant son orientation future.

La construction d’une CDSG repose sur 5 étapes.

1- Naissance du projet
L’équipe pédagogique interdisciplinaire élabore un projet sur le thème de la défense et de la sécurité, en lien avec le projet d’établissement et avec l’accompagnement au niveau départemental et académique de la mission « éducation défense ».

2- Prise de contact avec le délégué militaire départemental (DMD)
L’établissement contacte le DMD pour définir ensemble les objectifs du projet et trouver l’unité militaire la plus proche ou la plus adaptée. L’absence d’unité militaire proche n’est pas un obstacle.

Pour contacter les délégués militaires départementaux :
• En Seine-et-Marne : dmd.dmd77@wanadoo.fr
• En Seine-Saint-Denis : http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Defense/Delegation-militaire-departementale-DMD-de-Seine-Saint-Denis
• Dans le Val-de-Marne : dmd94.cmi.fct@intradef.gouv.fr

3- Recherche de l’unité militaire marraine
La recherche de l’unité partenaire peut se faire soit :
• Directement, en démarchant les unités militaires présentes dans le département, en lien avec la DMD ;
• En sollicitant la DMD du département qui se chargera de trouver une unité partenaire.
Dans tous les cas, il est important de tenir la DMD et le Trinôme académique informés.

4- Construction du projet
L’établissement et l’unité partenaire échangent pour affiner le projet et en définir les modalités de mise en œuvre (contenu, organisation, calendrier...).

5- Signature de la convention
L’établissement, après validation de la direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) ou du rectorat, et l’unité militaire signent une convention qui doit être validée par le conseil d’administration de l’établissement scolaire. L’information est remontée par l’établissement, via la DSDEN, au rectorat et au trinôme académique, et par la DMD au ministère des armées.

Quels sont les moyens horaires et financiers à mobiliser ?
L’établissement peut faire entrer la CDSG dans différents cadres horaires selon ses moyens et ses contraintes, par exemple :
• le volume horaire des enseignements spécifiques et activités liés au projet de la CDSG est intégré, notamment dans le cadre des EPI, aux horaires obligatoires par classe et par niveau ; il n’y a donc pas d’heures supplémentaires attribuées au projet ;
• un volume horaire spécifique, pris sur la dotation de l’établissement, est attribué pour le projet sur tout ou partie de l’année.

Pour financer les activités du projet de la CDSG, notamment les sorties et les déplacements, l’établissement est souvent amené à utiliser sa dotation de fonctionnement. Il peut aussi solliciter les appels à projets de la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des armées (DPMA), en partenariat avec l’éducation nationale et l’enseignement agricole, ou encore les appels à projet des collectivités territoriales.

Plus d’informations sur :
Eduscol : https://eduscol.education.fr/601/les-dispositifs-classes-defense-et-securite-globales-cdsg-et-cadets-de-la-defense

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance