Histoire-géographie et EMC

Les sections internationales dans l’académie de Créteil

04 / 05 / 2020 | Webmestre HG

Les sections internationales s’inscrivent dans le cadre de partenariats bilatéraux conclus entre la France et les États étrangers ou des organismes représentant leur système éducatif. De cette façon, ils intègrent, au sein du système éducatif français, un enseignement relevant non seulement de la langue mais aussi de la culture et des méthodes pédagogiques des pays partenaires. Les sections internationales scolarisent des élèves français et étrangers qui bénéficient ensemble d’une formation à la fois bilingue et biculturelle

L’académie de Créteil compte dix-neuf sections internationales. Les sections internationales existent en allemand, anglais (avec des sections britanniques et américaines), arabe, chinois, et portugais (avec des sections portugaises et brésiliennes). Voir la liste des établissements à la fin du document.

Les sections internationales répondent à trois objectifs :

  • faciliter l’accueil et l’intégration d’élèves étrangers dans le système scolaire français et leur éventuel retour dans leur système d’origine
  • permettre aux élèves français de pratiquer une langue étrangère de manière approfondie
  • favoriser la transmission des patrimoines culturels des pays concernés

Recrutement et admission
L’admission en section internationale est prononcée par l’IA-DASEN, sur proposition du directeur d’école ou du chef d’établissement qui auront au préalable vérifié l’aptitude des élèves à suivre les enseignements dispensés dans la section.
Cette vérification se fait sur la base d’un dossier et d’un examen démontrant principalement que les élèves disposent de compétences suffisantes dans la langue de la section. À l’école élémentaire, l’examen est constitué d’une épreuve orale. Au collège et au lycée, il est constitué d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale.
A l’issue de la passation des tests écrits et oraux, le chef d’établissement d’accueil propose une liste d’élèves au directeur académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) qui prononce l’admission en fonction du respect des critères de sélection et des capacités d’accueil de la section internationale concernée
Les élèves sont recrutés selon différents critères :

  • critères pédagogiques (degré de maîtrise des apprentissages fondamentaux, résultats obtenus dans les langues vivantes, motivation pour le dispositif, capacité d’investissement dans le travail, avis des équipes pédagogiques de l’établissement d’origine et d’accueil
  • critères géographiques (répartition des élèves selon les départements et les établissements d’origine en fonction du nombre des candidatures)
  • critères sociaux (respect d’une certaine mixité sociale, équilibre garçons-filles, élèves boursiers et/ou sollicitant une place en internat, fratries)

Remarque : Il est possible d’intégrer un cursus de section internationale directement en classe de première, à condition d’avoir le niveau requis (attesté par un examen d’admission) et d’obtenir l’autorisation du proviseur du lycée dans lequel se trouve la section internationale, puis du directeur académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN). Il n’est pas possible d’intégrer un cursus de section internationale directement en classe terminale, car la scolarité est obligatoire en première et en terminale pour pouvoir se présenter à l’option internationale du baccalauréat (OIB).

Le parcours de formation
Les élèves de section internationale suivent une scolarité française à laquelle sont intégrés des enseignements spécifiques leur permettant de suivre une formation poussée dans la langue du pays partenaire. La formation en section internationale constitue un parcours exigeant. Elle peut commencer dès le CP pour aboutir, dans les lycées généraux, à la classe de terminale. À partir du collège, deux disciplines sont dispensées dans la langue de la section, en fonction de programmes mis en place conjointement par le ministère français et les autorités éducatives du pays partenaire :

  • la « langue et littérature » : plus qu’un enseignement de langue étrangère, il s’agit d’un enseignement de lettres dans la langue de la section, au même titre que le français.
  • l’histoire-géographie : le programme français est adapté de façon à laisser une large place à l’histoire et à la géographie du pays de la section.
    Remarque : Pour les sections internationales chinoises uniquement, l’histoire-géographie est remplacée par des mathématiques en chinois (voir ci-dessous)

Les horaires
Les enseignements spécifiques de section internationale occupent une proportion importante des horaires d’enseignement au collège (entre 32 et 39% selon le niveau) et au lycée (entre 20 et 26% selon les niveaux et les séries). Ils représentent 8 à 10 heures d’enseignement hebdomadaire dans la langue de la section, dont 4 à 5 heures supplémentaires par rapport aux horaires normaux d’enseignement.

Dans les sections internationales (SI), les enseignements sont dispensés conformément aux horaires en vigueur dans les classes considérées. Ils comportent toutefois pour chaque niveau des aménagements au titre des enseignements spécifiques.

Les programmes

Le cadre des programmes d’histoire-géographie de seconde, première et terminale conduisant au baccalauréat général, option internationale, a été publié au BO n°23 du 11 juin 2020 : https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo23/MENE2011897A.htm

Examens et diplômes

Les élèves ayant suivi un parcours de formation en section internationale passent des épreuves spécifiques au diplôme national du brevet (DNB) et au baccalauréat de façon à obtenir l’option internationale du DNB et l’option internationale du baccalauréat (OIB).

Le diplôme national du brevet "option internationale" (DNBI)

Le diplôme national du brevet « option internationale » est constitué de l’ensemble des épreuves de droit commun auxquelles s’ajoutent deux épreuves spécifiques orales en langue et littérature et en histoire-géographie (mathématiques pour les sections chinoises). Ces deux épreuves sont conduites dans la langue de la section selon un calendrier mis en place au niveau de l’établissement.
La scolarité en section internationale en classe de troisième est une condition nécessaire pour être inscrit à l’option internationale du diplôme national du brevet. En revanche un élève inscrit en section internationale n’est pas tenu de s’inscrire à l’option internationale du diplôme national du brevet.

L’option internationale du baccalauréat (OIB)
L’option internationale dans le baccalauréat général

L’OIB est le diplôme du baccalauréat général français, sur lequel est portée l’indication « option internationale » avec mention de la langue de la section dans laquelle était scolarisé le candidat. Il s’agit d’une modalité spécifique du baccalauréat français accordant un poids important aux compétences et aux connaissances liées à la langue et à la culture du pays partenaire. Les autorités éducatives partenaires jouent, à des degrés divers, un rôle important dans la mise en place des sujets voire les corrections des épreuves spécifiques. Ces autorités contribuent également à la reconnaissance de l’OIB, notamment auprès des universités de leur pays.
L’OIB est constituée des épreuves obligatoires de droit commun correspondant à chaque série, à l’exception des épreuves écrite et orale de première langue vivante et de l’épreuve d’histoire-géographie.
À ces épreuves se substituent deux épreuves spécifiques : langue et littérature et histoire-géographie, chacune comprenant une partie écrite et une partie orale. Ces épreuves spécifiques, qui se déroulent dans la langue de la section, sont affectées de coefficients propres et représentent selon les séries entre 32 et 37% du résultat final obtenu au baccalauréat.
Pour les sections chinoises, outre l’épreuve spécifique (écrite et orale) de langue et littérature, une épreuve spécifique de mathématiques, elle aussi en deux parties écrite et orale, s’ajoute à l’épreuve de mathématique de droit commun ; cette épreuve est organisée en cours de formation ; l’épreuve d’histoire-géographie, elle, reste l’épreuve de droit commun.
La scolarité en section internationale de lycée en classes de première et de terminale est une condition nécessaire pour être inscrit à l’OIB. En revanche un élève inscrit en section internationale n’est pas tenu de s’inscrire à l’OIB et peut choisir de passer le baccalauréat de droit commun.

Textes de référence
Diplôme national du brevet "option internationale"
Arrêté du 25 juin 2012 fixant les modalités d’attribution du diplôme national du brevet aux candidats des sections internationales de collège et des établissements franco-allemands
Note de service du 19 février 2018 relative à la définition des épreuves conduisant à l’obtention de la mention "internationale" ou "franco-allemande" au diplôme national du brevet
Option internationale du baccalauréat
Article D333-11 du Code de l’éducation (la formation en section internationale peut être sanctionnée par l’OIB)
Arrêté du 28 septembre 2006 relatif aux sections internationales de lycée (articles 8, 9,10)
Note de service du 16 novembre 2015 relative aux épreuves spécifiques de l’option internationale du baccalauréat (format des épreuves de l’OIB)
Note de service du 24 octobre 2005 modifiée relative à l’organisation des épreuves spécifiques de l’option internationale du baccalauréat (élaboration des sujets et organisation spécifique des épreuves)
Article D334-11 du Code de l’éducation (indication « option internationale » sur le diplôme du baccalauréat)
Article D334-21 du Code de l’éducation (possibilité de désigner des membres du jury étrangers dans le cadre de l’OIB)

Nomination et recrutement des enseignants

Les enseignants en charge des disciplines spécifiques de section internationale sont locuteurs natifs de la langue de la section et disposent des qualifications nécessaires pour enseigner leur discipline dans le pays partenaire de la section.
À défaut, outre leurs qualifications pour enseigner la discipline concernée, ils font état d’une expérience internationale avérée et bénéficient, dans l’ensemble des compétences langagières, d’un niveau correspondant à C2 du cadre européen commun de référence pour les langues. Sous réserve du respect de la réglementation française, ils enseignent selon les méthodes pédagogiques propres au pays partenaire de la section.
Sur le territoire français, ces enseignants peuvent être affectés selon différentes procédures :

  • dans les collèges et les lycées publics, enseignants titulaires de l’éducation nationale recrutés sur profil spécifique dans le cadre du mouvement spécifique national ; les modalités de ce recrutement sont précisées chaque année dans la circulaire relative à la mobilité des personnels enseignants du second degré (règles et procédures du mouvement national à gestion déconcentrée).
  • enseignants mis à disposition par l’État partenaire de la section ;
  • enseignants recrutés et rémunérés par une association ;
  • dans les collèges et les lycées publics, enseignants étrangers recrutés sous le statut de professeur associé, selon le cahier des charges spécifique pour les sections internationales (voir infra, textes de référence) ;
    La nomination de ces enseignants doit être approuvée par le ministre chargé de l’éducation.

Modalités d’ouverture, de fermeture, de transfert d’une section internationale
Une section internationale est ouverte sur autorisation du ministre en charge de l’éducation nationale sur demande du recteur d’académie. La liste officielle des sections internationales est publiée par arrêté et mise à jour annuellement.
Le dossier de candidature est obligatoirement composé du formulaire de demande d’ouverture et d’un certain nombre de pièces dont la liste est détaillée ci-dessous.
En France, le dossier de candidature une fois complété est envoyé à la délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération par le recteur d’académie. Hors du territoire français, une section internationale peut être ouverte dans un établissement d’enseignement français homologué à l’étranger. Pour ces établissements, quel que soit leur statut, l’autorité compétente assurant la coordination des demandes d’ouverture est le directeur de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).
En aucun cas le dossier n’est envoyé directement à l’administration centrale par l’établissement. Les modalités et le calendrier de la campagne d’ouverture des sections internationales sont précisés annuellement par courrier auprès de l’autorité compétente (recteur ou directeur de l’AEFE).
Une section internationale est fermée ou transférée par arrêté ministériel.
Le recteur d’académie ou le directeur de l’AEFE sollicite la fermeture ou le transfert d’une section en adressant à la délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération une demande motivée rendant compte :

  • des raisons justifiant la fermeture ou le transfert de la section ;
  • du devenir des enseignants en charge des disciplines spécifiques ;
  • du devenir des élèves jusque-là scolarisés dans la section ;
  • du calendrier prévisionnel de la fermeture ou du transfert s’ils sont progressifs ;
  • des actions de concertation menées localement sur le sujet avec les parties-prenantes de la SI (parents d’élèves, représentation diplomatique du pays partenaire...) et des éventuelles oppositions qui auront pu s’exprimer à cette occasion.
    Dans le cas d’un transfert, le courrier doit être accompagné d’un dossier complet de demande d’ouverture dans un autre établissement.

Etablissements offrant des sections internationales au sein de l’académie de Créteil

Sections internationales allemandes

  • École Léonard-de-Vinci, Fontainebleau
  • Collège international, Fontainebleau
  • Lycée international François Ier, Fontainebleau

Section internationale américaine

  • Collège international, Noisy-le-Grand
  • Lycée international de l’Est-Parisien, Noisy-le-Grand

Section internationale arabe

  • Collège international, Noisy-le-Grand
  • Lycée international de l’Est-Parisien, Noisy-le-Grand

Section internationale brésilienne

  • Collège international, Noisy-le-Grand
  • Lycée international de l’Est-Parisien, Noisy-le-Grand

Sections internationales britanniques

  • École Léonard-de-Vinci, Fontainebleau
  • Collège international, Fontainebleau
  • Lycée international François I er, Fontainebleau
  • Lycée Evariste-Galois, Noisy-le-Grand
  • Collège Édouard-Branly, Nogent-sur-Marne
  • Lycée Édouard-Branly, Nogent-sur-Marne
  • Collège Antoine-Watteau, Nogent-sur-Marne

Sections internationales chinoises

  • Lycée Flora-Tristan, Noisy-le-Grand
  • Collège international, Noisy-le-Grand
  • Lycée international de l’Est-Parisien, Noisy-le-Grand
 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance