Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Histoire > Cycle 4 > Viviani, disciple de Galilée, savant des Lumières

Viviani, disciple de Galilée, savant des Lumières

30 / 01 / 2012 | L’hospitalier Franck
Comment faire rédiger une biographie aux élèves ?

"identification" et "prise en compte du contexte" sont deux compétences du nouveau programme de Quatrième en collège. En apprenant à rédiger une biographie d’un philosophe ou d’un savant des Lumières, on facilite l’apprentissage des compétences et l’approfondissement de leurs connaissances. On s’appuie sur l’article de Françoise Waquet, "Viviani, le disciple chéri de Galilée", paru dans la revue L’histoire, n°356, septembre 2010. Elle a su montrer à quel point la relation entre le maître et son disciple a été importante. Comme elle l’écrit si bien : "le monde intellectuel n’est pas fait que de textes, d’idées, d’institutions".

Objectifs


Il est nécessaire de comprendre le savant dans son époque. C’est pourquoi il faut embrasser toutes les dimensions du personnage historique qu’il constitue : disciple de Galilée, éternellement reconnaissant à son maître et confronté à l’interdit de l’Eglise catholique pour construire son tombeau à Florence, mathématicien. Son origine sociale lui permet de s’intégrer dans le réseau intellectuel et scientifique (pensionné par les Médicis, académicien dans plusieurs centres) des Lumières.
Pour cela, l’exercice de la biographie est efficace pour faire rédiger les élèves. Et la méthode n’est pas sans rappeler les récits biographiques récents, de Saint-Louis à Mazarin.

Mise en relation avec les nouveaux programmes de Quatrième

Thème 1 : Le XVIIIe siècle. Expansions, Lumières et révolutions
L’Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de
l’absolutisme.

Le développement de l’esprit scientifique, l’ouverture vers des
horizons plus lointains poussent les gens de lettres et de sciences à
questionner les fondements politiques, sociaux et religieux du monde
dans lequel ils vivent.

Modalités d’organisation : utilisation de la salle multimédia, mise à disposition d’un traitement de texte et d’une imprimante pour répondre aux questions des fiches de travail et rédiger le récit biographique.

Socle de compétences

1. La maîtrise de la langue française
CAPACITÉS : comprendre un énoncé, une consigne ;répondre à une question par une phrase complète ;
5. La culture humaniste
CONNAISSANCES : être préparés à partager une culture européenne (L’Europe des Lumières)

Déroulement pédagogique

1ère séance : répondre à la question suivante, quels sont les buts des philosophes ? à l’aide d’un extrait de Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, 1793.

Après avoir présenté Condorcet (noble, scientifique, académicien, homme politique qui promeut l’école, les droits de l’homme et le féminisme, etc.), les élèves rédige une ou plusieurs phrases en suivant la consigne suivante : à travers l’exemple de Condorcet, expliquez pourquoi les philosophes du XVIIe siècle se sont appelés les Lumières ?

2ème séance : après avoir rappelé que la société était organisée en ordres, on travaille en co-élaboration par groupes afin d’expliquer que les philosophes mettent en cause les fondements religieux, politiques, économiques et sociaux de la société d’ordres.

3ème séance : rédaction de la biographie de Viviani, l’un des savants des Lumières qui s’inscrivent dans un mouvement de progrès scientifique et technique en Europe.

Rédiger la biographie de Viviani

Démarche : présenter les documents du diaporama et questionner les élèves. Le professeur fait appel à ses qualités d’orateur pour raconter certains éléments de la vie de Viviani. Lire les commentaires de chaque diapo. Pour chaque étape, le professeur distribue les fiches de travail.

PowerPoint - 2.9 Mo
Télécharger le diaporama
Documents et commentaires sur la vie De Viviani
PDF - 674.8 ko
Fiche de Travail
Viviani

Partie 1 : Un savant à l’époque de la naissance de la science moderne (Diapo 2)

Objectif:produire un premier écrit pour présenter la figure de Viviani, disciple de Galilée. La première œuvre est essentielle. Elle permet de connaître Galilée, son travail scientifique, ses découvertes grâce au globe et aux instruments d’astronomie... On s’appuie sur les connaissances des élèves.
ici, les attitudes de l’un et de l’autre personnage sont différentes : Galilée dans son rôle de professeur ; Viviani dans celui du disciple (de l’élève...).

Documents : Tableau de Titi Lessi, extraits de l’article de Françoise Waquet et de l’Eloge de Fontenelle, extraits de la Gazette de Renaudot.

Consigne : rédiger une phrase simple pour expliquer la relation entre Viviani et Galilée.

Partie 2 : les conditions qui favorisent son travail scientifique aux XVIIe et XVIIIe siècles (Diapo 3)

Objectif : enrichir le premier écrit par ses origines et ses pratiques sociales qui l’intègre dans un réseau d’intellectuels, proche du pouvoir politique éclairé des Médicis. Comme l’explique si bien Françoise Waquet, faire l’histoire de l’Europe des Lumières, c’est faire l’histoire de réseaux, d’institutions et celle des idées.

Documents : Portrait de Viviani en 1690 par Domenico Tempesti, Florence, galerie des Offices, portrait de Ferdinand II de Médicis, liste des Felows de la Royal Academy

Consigne : en quoi la vie de Viviani montre-t-elle qu’il est un acteur de son époque, celle des Lumières ?

Partie 3 : Viviani élabore la reconnaissance mémorielle de son maître (Diapo 4)

Objectif : terminer le récit biographique par la reconnaissance mémorielle que Viviani avait pour son maître, difficilement réalisable à cause des réticences de l’Eglise catholique. Ici, comprendre qu’il n’y a pas d’incroyance mais une remise en cause de la vision du monde de l’Eglise. Par ailleurs, Galilée est entré dans notre mémoire collective. C’est à dire qu’il fait partie de notre patrimoine européen. Viviani y a fortement contribué comme Tito Lessi, peintre florentin du XIXe siècle qui a réalisé cette toile quatre cent cinquante ans après sa mort.

Documents : photographie du tombeau de Galilée, extraits de la Gazette de Renaudot.

Consigne : à quoi est confronté Viviani pour rendre Galilée à la mémoire collective ? Comment la figure de Galilée est-elle toujours présente aujourd’hui ?

Poursuivre :

Le professeur fait le lien avec l’histoire de l’art ; le tombeau de Galilée étant un exemple de l’art baroque à Florence et la peinture de Tito Lessi, un exemple des conditions du travail scientifique aux XVIIe.

4e séance : le progrès des sciences et des techniques

Faire l’étude de l’Encyclopédie, vecteur de la diffusion des idées nouvelles. Le XVIIIe siècle est une période de réhabilitation des techniques par les intellectuels de l’époque. L’Encyclopédie contribue puissamment à mettre les « arts et les métiers » sur le même plan que les sciences. Mais la liaison entre technique et sciences est ténue. D’où des inventions plus souvent nées de l’ingéniosité, de la curiosité.

Sitographie :

biographie de Viviani
http://galileo.rice.edu/Catalog/NewFiles/viviani.html

article de presse sur les découvertes mathématiques de Viviani http://www.larecherche.fr/content/actualite/article?id=25445

Auteur

Franck L’hospitalier, collège Charles Peguy (Verneuil l’étang, 77)

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 3 août 2017

    Le #Sénat et et la #GrandeGuerre : dossier d'histoire à découvrir, depuis la déclaration de guerre par l'Allemagne aux commémorations #1GM lien
  • 5 juillet 2017

    Découvrez de nouvelles ressources et fonctionnalités #BRNEDU pour les cycles 3 et 4 en #histgéo et en EMC #EcoleNumériquepic.twitter.com/96bZ6WDHQS
  • "Heureux qui, comme Ulysse..." Partez sur les traces d'Homère et d'Ulysse avec notre exposition virtuelle #pédagogie lien
  • L'Historial franco-allemand de la Grande Guerre ouvre à 9 h 30 ce matin : lien
  • 2 août 2017

    Dernier numéro du courrier de l' @UNESCO en ligne consacré aux médias, à l'information et à l'#ÉducMédiasInfo lien
0 | 5 | 10 | 15