Histoire-Géographie

  Accueil > Archives > Géographie > Etudier l’évolution récente de la population française

Etudier l’évolution récente de la population française

02 / 03 / 2009 | L’hospitalier Franck | Grimaud Elisabeth
L’INSEE a publié ses dernières enquêtes sur la population française par départements.
sur web L’INSEE

L’étude de la France a une place importante dans les programmes du collège et des lycées.
La publication par l’INSEE des premiers résultats cumulés des enquêtes annuelles sur la population depuis 2006 permet d’élaborer une carte interactive de l’évolution de la population française à partir de laquelle les élèves peuvent réaliser un croquis de synthèse.

Intégration dans les programmes scolaires

 :

Collège : cette présentation tient compte des nouveaux programmes de troisième au collège (thème 3 de la première partie du programme : le territoire national et sa population). Le nouveau programme de la classe de troisième est en effet entièrement consacré à l’étude de la France, en privilégiant une entrée par les territoires proches et leurs habitants et l’analyse de l’intégration du territoire français en Europe.
Cependant, cette production peut s’intégrer dans les programmes actuels.
Connaissances : la répartition de la population sur le territoire, les mobilités spatiales et les dynamiques démographiques.
Démarches en collège : après avoir étudié le Languedoc Roussillon, la présentation du powerpoint de l’évolution de la population départementale de la France débouche sur la réalisation d’un croquis de la répartition de la population et ses dynamiques sur le territoire national. Puis, pour évaluer les élèves et s’entraîner au brevet, on travaille sur la région Aquitaine.

Lycée général et technologique :
En premières ES et L, l’étude de la population française est abordée dans la partie de programme intitulée « La France et son territoire ». On y envisage l’inégalité de la répartition de la population, les migrations et mobilités, le poids de l’urbainsation.

En premières STG et ST2S, l’accent est mis sur la mobilité de la population (« Peuplement, réseaux et mobilité » en première STG, « Dynamiques de localisation des activités et des populations en France » en première ST2S).

Lycée professionnel : l’étude du territoire français est abordée en première année de baccalauréat professionnel (programmes actuels) notamment sous l’angle de la population et de la société françaises. Les nouveaux programmes de bac professionnel en trois ans l’intègrent également (classe de terminale) et proposent une réflexion sur les mobilités de la population.

Contenu scientifique

La campagne et les villes-centres sont de plus en plus attractives en Languedoc-Roussillon
"La population urbaine est en constante augmentation en Languedoc-Roussillon. Lors des 40 dernières années, cette augmentation était essentiellement le fruit de la périurbanisation : croissance des banlieues et des communes à la périphérie des villes. Depuis le début des années 2000, ce mouvement ralentit. La campagne et les villes-centres redeviennent attractives.
Avec la forte croissance démographique dans les pôles urbains, la densité de population a augmenté deux fois plus vite en Languedoc-Roussillon qu’en France de province. Avec 93 habitants au km², elle est aujourd’hui voisine de la moyenne nationale" par Sophie Audric - Insee Languedoc-Roussillon.

La carte de l’évolution de la population française utilisée dans ce travail est produite par l’INSEE (http://www.insee.fr/fr/). Elle présente l’évolution moyenne annuelle de la population (croissance et décroissance) dans les départements métropolitains. Le dernier recensement général de population a eu lieu en 1999 et depuis on ne réalise plus de recensement de ce type mais seulement des enquêtes annuelles réalisées toujours par l’INSEE, et ceci depuis 2004. Elles s’effectuent selon un mode de calcul différent : les communes de plus de 10 000 habitants sont enquêtées pour 8% des logements chaque année ; pour celles de moins de 10 000 habitants, les enquêtes sont réalisées tous les cinq ans. L’INSEE considère aujourd’hui qu’on a recensé toutes les communes de plus de 10 000 habitants et pour 40% des autres. Elle publie donc les premiers résultats de ses enquêtes cumulées.
L’échelle départementale est plus précise que l’échelle régionale pour montrer les évolutions et les ensembles qui se dégagent.

« Depuis 1999, la population aquitaine augmente au rythme de 1 % par an, soit deux fois plus vite qu’entre 1982 et 1999. Le solde migratoire apparent reste le facteur principal de cette croissance. La région compte 3 119 778 habitants en 2006. Les Landes et la Gironde profitent de cet essor démographique. Les évolutions entre 1999 et 2006 mettent plus particulièrement en évidence deux dynamiques nouvelles sur le territoire : le retour à la croissance d’une part des villes-centres des pôles urbains et d’autre part des espaces ruraux » par Dominique BREUIL, La croissance démographique s’accélère en Aquitaine depuis 1999, INSEE, janvier 2009.

Termes à développer

Evolution de la population, croissance naturelle, mobilité

Notions :

Littoralisation, héliotropisme, métropolisation, déprise rurale, croissance ou dynamisme rural, périurbanisation, rurbanisation

Analyse : suite du cours

Annexes :
-  carte de l’évolution de la population française par départements 1999-2006
-  carte de l’évolution de la population française par département 1982-1990
- Documents INSEE 2009 sur le Languedoc-Roussillon

Démarche pédagogique : Classe de 3ème

Utilisation du powerpoint en classe banale.

Etude du Languedoc-Roussillon

PowerPoint - 785 ko
Etude de cas Languedoc-Roussillon
La campagne et les villes-centres sont de plus en plus attractives en Languedoc-Roussillon

2ème diapo : le nombre d’habitants dans les villes-centres, qui avait tendance à stagner entre 1975 et 1999, connaît un regain de croissance depuis les années 2000. Après trente ans de stagnation, la population dans les villes-centres du Languedoc-Roussillon croît à nouveau, de 1,1 % par an depuis 1999. Ce récent regain démographique ne résulte pas d’un accroissement de la natalité mais d’arrivées plus importantes et/ou de départs plus faibles qu’auparavant.

3ème et 4ème diapo : depuis 1999, la campagne semble à nouveau attractive. Le nombre d’habitants de l’espace rural a en effet augmenté de 1,5 % par an entre 1999 et 2006. Le taux de croissance de la population rurale a doublé par rapport à la période 1982-1999. Il atteint aujourd’hui le taux observé dans l’espace urbain.

Etude de l’évolution de la population française départementale 1999-2006

PowerPoint - 625.5 ko

2ème diapo : les départements qui perdent de la population.
Quels sont les départements qui se dépeuplent ? Sont-ils nombreux ? Pour quelles raisons ? Les départements en déprise sont moins nombreux qu’auravant (cf en annexe, la carte de la période 1990-1999). On en compte quatre : les départements ruraux de la Creuse et de la Nièvre qui connaissent depuis longtemps un recul démographique ; les départements plus industriels de la Haute-Marne et des Ardennes en partie à cause de la désindustrialisation.

3ème diapo : les départements où la population augmente fortement.
Où sont-ils localisés ? Quels sont les phénomènes qui expliquent cette évolution ?

Il s’agit des départements littoraux de l’Ouest Atlantique et méditerranéens sauf exceptions (Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes) peut-être parce qu’ils sont relativement saturés. On compte également les départements alpins et les départements qui comprennent une métropole ou en sont proches.

4ème diapo : les départements en croissance moyenne.

Où se situent les départements en croissance moyenne ? Comment les caractériser ?

Ils se situent à l’Ouest (Maine-et-Loire), au Sud-Ouest (Gers) mais pas à proximité immédiate du littoral, dans une couronne périurbaine plus large (Loiret, Eure) et dans des espaces frontaliers dynamique à proximité de la Mégalopole européenne (Bas et Haut-Rhin).

5ème diapo : croquis d’analyse que les élèves doivent réaliser sur feuille. cf. croquis guidé à compléter.

Poursuivre : un changement d’échelle, la région Aquitaine pour évaluer les élèves et s’entraîner au brevet.

Démarche : étude d’un corpus documentaire, questionnement et rédaction d’un court texte sur l’évolution de la population en Aquitaine. Les notions de métropolisation et de croissance des espaces ruraux sont réintroduits.

Objectif pédagogique : s’entraîner à l’épreuve du brevet des collèges.

Fiche de travail : s’entrainer au brevet, étude de l’Aquitaine

Word - 169.5 ko
La croissance démographique en Aquitaine
étude de cas

Démarche pédagogique : Classe du lycée

Deux modifications pourraient être apportées par rapport à la démarche proposée pour la classe de première.

Tout d’abord, les élèves seraient davantage appeler à relever par eux–mêmes dans un ensemble documentaires les facteurs susceptibles d’expliquer les variations de la population des différents département français entre 1999 et 2006. On pourrait pour cela leur proposer des cartes issues du site de l’observatoire des territoires
(http://www.territoires.gouv.fr/indicateurs/portail_fr/index_fr.php) concernant notamment la représentation des différents secteurs économiques (pour caractériser la situation des départements perdant de la population) ou d’autres documents produits par l’INSEE sur l’évolution démographique des villes françaises (afin de mettre en évidence la métropolisation).

Par ailleurs, et en particulier pour les classes de séries générales où l’on doit poursuivre l’apprentissage de la méthodologie du croquis du baccalauréat, on proposerait plutôt aux élèves de concevoir eux-mêmes le croquis de synthèse, la dernière vignette du power point n’étant éventuellement utilisée que comme corrigé lors de la mise en commun.

Poursuivre :

Utilisation du SIG de l’IAURIF.

Démarche : construction d’une présentation en PréAo (pwt ou impress) de l’évolution de la répartition de la population en Ile de France.

Objectif : montrer l’étalement urbain de l’agglomération parisienne vers les franges de l’Ile-de-France, donner des éléments d’explication (prix immobiliers, recherche de logements individuels).

Deux cartes interactives : http://sigr.iau-idf.fr/webapps/v1/

-  de la population en 2006
-  de la variation annuelle de la population entre 1999 et 2006

Auteurs : Elisabeth Grimaud, Franck L’hospitalier

Prolongement : le travail d’Alain Lamotte sur une étude de cas, la Bourgogne, et l’utilisation du site Géoclip par les élèves pour construire leur powerpoint. Consulter l’article.

Post Scriptum :

élaborer une carte interactive de l’évolution de la population française à partir de laquelle les élèves peuvent réaliser un croquis de synthèse

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 21 octobre 2017

    Un excellent scénario de l’académie de Paris signalé par nos collègues d’ @eduscol_EMI lien
  • Des traces et des données pour comprendre un fait historique, retrouvez l’homme derrière l’hommage avec @canope_94 et @Jul_Dum lien
  • 10 octobre 2017

    3ème rencontre #CultureNumérique @MinistereCC sur l'#EMI jeudi 12/10. Sélection de ressources #Éduthèque lien
  • 18 octobre 2017

    La 3ème édition du concours "la flamme de l'égalité" est lancée ! #mémoire #esclavage #abolitions #EMC lien
  • Et 1917 devient révolution... l'exposition a ouvert ses portes hier à la @Actu_BDIC 8 et 15/11 visites enseignants lien
0 | 5 | 10 | 15