Histoire-Géographie

  Accueil > Enseigner > Ressources en Histoire > Cycle 4 > L’élève, acteur de l’évaluation

L’élève, acteur de l’évaluation

24 / 08 / 2017 | Webmestre HG

L’objectif de la proposition est de placer l’évaluation au centre des apprentissages comme moyen de faire sens, faire pratiquer, faire progresser et faire acquérir, en levant les implicites et les blocages.
Les séquences sont ordonnées de manière à permettre aux élèves d’apprendre les différents types de connaissances et compétences de façon à la fois successive et cumulative. Articulant les domaines 1, 2 et 5 du socle (comprendre et s’exprimer en utilisant plusieurs langages ; apprendre à apprendre, seuls ou collectivement, en classe ou en dehors ; développer une conscience du temps historique), elles traitent une idée maîtresse du programme, la violence de guerre, la logique de cycles prévoyant qu’une même notion soit étudiée à des moments distincts dans des contextes et à des niveaux de difficultés différents.
La proposition montre comment l’enseignant outille l’élève sur le plan cognitif dans sa discipline et développe en même temps une approche transversale de l’évaluation pour aider l’élève à devenir un praticien réflexif.

Flora Maldant

 

Fil twitter de @HGCreteil

  • 12 octobre 2018

    [RDV de Blois] ATELIER PÉDAGOGIQUE #RDVH2018 « Les images violentes » Peut-on montrer l’horreur ? Comment éduquer le regard critique de l élève ? Mettre des mots sur des images terrifiantes, mettre à distance et donner du sens @LeCLEMI @clemiversaillespic.twitter.com/NHbb43RF8O
  • @rdvhistoire⁩ Conférence inaugurale de Michel Pastoureau sur les couleurs dans l'image, les arts et leur histoire.pic.twitter.com/hGiiQfuA6u
  • @rdvhistoire⁩ remise du 14ème Prix de l'Initiative laïque à Faïza Guélamine et Daniel Verba pour Faits religieux et laïcité dans le secteur socio-éducatifpic.twitter.com/BX1fpmi98T
  • Table-ronde ⁦ @rdvhistoire⁩ sur "l'histoire dans la bande dessinée". Une réflexion autour du choix des sujets, du travail des historiens participants, des sources mobilisées, de la retranscription historique, de la BD comme support analysé en cours d'histoire...pic.twitter.com/2dptEI8v5J
  • Au café littéraire Michel Bernard évoque Jeanne d’Arc. Son livre « le bon cœur » est couronné par le prix du roman historique des #RVH2018pic.twitter.com/ieCKyxNlw3
0 | 5 | 10 | 15