Histoire-géographie et EMC

Comparer le mythe et l’histoire de Rome avec learningapps

12 / 05 / 2021 | Cavelier Antoine | Léna Denis

Auteurs : Léna Denis, collège Georges Brassens, Villeneuve-Le-Roi.
Antoine Cavelier, collège Jules Ferry, Villeneuve-Saint-Georges.

1. Présentation de la séquence.

- Niveau : 6e.
- Discipline : Histoire.
- Thème 2 : Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire avant J.-C. Chapitre : Rome, du mythe à l’histoire.

2. Objectifs de la séquence.

A la fin de la séquence, il faut avoir conduit une synthèse comparant mythe et histoire en ayant au préalable rappelé leurs définitions et leurs différences.

- Principales notions travaillées :
Histoire et faits historiques ;
Fiction, croyances et récits et mythes.
- Compétences :
Se repérer dans le temps : construire des repères historiques ;
Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués ;
Analyser et comprendre un document ;
S’informer dans le monde du numérique.
- Problématique : Quelles informations permettent de raconter le mythe ou de prouver l’histoire des débuts de Rome ?

3. Description de la séquence.

Précisions :

  • Toutes les applications ont été créées par les deux professeurs sur la plateforme d’apprentissage en ligne learningapps.org.
  • Un polycopié papier est distribué aux élèves en parallèle.
  • Les élèves ont la possibilité de recommencer chaque application pour réussir. Dans certaines applications, une consigne supplémentaire concerne le "apprendre à apprendre". Par exemple, les élèves doivent trouver la couleur utilisée pour représenter les héros dans le schéma.
  • Il suffit de cliquer sur la flèche bleue pour retourner sur la matrice qui regroupe les autres applications.
  • Différenciation pédagogique :
    Des indices sont présents en cliquant sur l’ampoule jaune sur la gauche de l’écran ou le “i” lors du déroulement de l’application.
    Les informations sont parfois dictées automatiquement.
  • Ci-dessous, vous pouvez télécharger un modèle d’autorisation parentale à faire signer afin d’être en règle avec le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). En effet, la plateforme learningapps est hébergée en dehors des serveurs de l’Education nationale.

- Temps imparti : 3h

4. Références.

Sources antiques :
Virgile, Enéide, Ier siècle avant Jésus-Christ.
Tite-Live, Histoire romaine, Ier siècle avant Jésus-Christ.

Histoire de Rome :
- Beard Mary, SPQR. Histoire de l’ancienne Rome, Paris, Perrin, 2016.
- Cébeillac-Gervasoni Mireille, Chauvot Alain, Martin Jean-Pierre, Histoire romaine, Paris, Armand Colin, 2019.
- Delpirou Aurélien, Atlas historique de Rome IXe siècle avant J.-C. - XXIe siècle, Paris , Autrement, 2013.
- Dupont Florence, Rome, la ville sans origine, Paris, Gallimard, « Le Promeneur », 2011.
- Flobert Annette (dir.), Rome sous le regard des historiens latins. Anthologie, Paris, Flammarion, « GF », 2008.
- Fontaine Paul, « Des remparts de Romulus » aux murs du Palatin : du mythe à l’archéologie » dans FEC (Folia Electronica Classica) 15, janvier-juin 2008.
- Grandazzi Alexandre, Les Origines de Rome, Paris, Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? », 2014.
- Scarre Chris, Atlas de la Rome antique, Paris, Editions Autrement,1995.

Jeux sérieux :
- Alvarez Julien, Djaouti Damien, Rampnoux Olivier, Apprendre avec les serious games ?, Paris Canopé Éditions, 2016.
- Chabriac Karen, “Utiliser les jeux sérieux en classe”, https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/apprentissage-et-construction-des-savoirs/education-et-pedagogie-reflexion/les-jeux-serieux/utiliser-les-jeux-serieux-en-classe.html, 2013
- Eduscol “Jeux sérieux et mondes virtuels
“, https://eduscol.education.fr/numerique/dossier/apprendre/jeuxserieux, 2015.
- Forget Pascall, “Les jeux au service de l’apprentissage”, https://pedagogie.uquebec.ca/le-tableau/les-jeux-serieux-au-service-de-lapprentissage, 2015.
- Labat Jean-Marc, Ney Muriel, Sanchez Sanchez, “Jeux sérieux et pédagogie universitaire : de la conception à l’évaluation des apprentissages”, Québec, Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, 2011, https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00613840/document.

5. Exemples.

Voici le support numérique sur lequel les élèves travaillent.

Ci-dessous, vous pouvez télécharger le polycopié pour guider les élèves et conserver leur travail dans le cahier.

6. Bilan de la séquence.

Avantages :
- Chaque élève est autonome et travaille à son rythme devant son écran d’ordinateur.
- Chaque élève bénéficie d’une aide personnalisée dans les applications.
- Le professeur circule pour répondre à des points très précis d’étayage si besoin.
- Les élèves qui le souhaitent peuvent recommencer les applications depuis chez eux.
- Présence d’un support papier en plus des applications numériques.
- Proposition d’applications à la fois riches, sérieuses et ludiques.
- Activité possible en classe hybride ou inversée.
- Outil numérique gratuit et intégrable dans Moodle si besoin.
- Création d’un compte sur learningapps.org uniquement par le professeur.

Amélioration possibles :
- Une fois la séquence proposée en classe l’année dernière, nous avons amélioré pour cette année la transition entre les applications numériques et le travail dans le cahier.
- Il a été difficile de tenir le temps imparti en 2h pour bien terminer le bilan final l’année dernière. Nous avons choisi cette année de faire une 3e séance pour terminer. Il est aussi possible que les élèves fassent 1 à 2 applications chez eux afin de tenir le temps initialement imparti de 2 heures.
- Une autre organisation est possible en 2 séances : une moitié de la classe fait les applications 1 à 5 sur le mythe des débuts de Rome pendant que l’autre moitié réalise les applications 6 à 10 sur l’histoire des débuts de Rome (séance 1). Chaque groupe fait une restitution orale à l’autre groupe avant de réaliser une synthèse collective à l’écrit (séance 2).

 

La DANE de Créteil vous accompagne à distance